Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Madagascar, 2017, épidémie de peste. NOUS NE POUVONS PAS CEDER LA PHOTO AUX MEDIAS OU PARTENAIRES.

À la Une

Campagne

Nourrir ça veut dire soigner

Aujourd’hui plus que jamais il est très important de lutter contre la faim dans le monde. Le changement climatique est une menace supplémentaire pour la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables. Sécheresses, inondations, événements météorologiques extrêmes, impactent directement les récoltes. Nos programmes de nutrition nous permet de dépister la malnutrition afin de pouvoir la traiter chez les enfants de moins de cinq ans.

Nous accompagnons également les femmes enceintes et allaitantes pour leur fournir toutes les informations nécessaires et un accompagnement médical. En renforçant le lien entre la mère et l’enfant cela nous permet d’éviter les retards de croissance par exemple, une des principales conséquences de la malnutrition.

Les principales causes de la faim en 2017 étaient : la pauvreté, les catastrophes naturelles, les guerres et les conflits et les maladies. Les plus vulnérables étant les femmes et les enfants, notre mission vise à dépister les enfants de moins de 5 ans pour traiter la maladie au plus vite et d’accompagner les mères pour assurer une bonne alimentation. Cette même année 5 millions de personnes ont bénéficié de nos services de santé.

Des bénévoles contre la sous-nutrition

Un des leviers utilisés pour combattre la malnutrition est de faire appel à des bénévoles communautaires. Par exemple au Kenya, dans le comté d’Isiolo nous avons formé 14 bénévoles afin qu’ils puissent détecter les maladies les plus dévastatrices chez les enfants, à savoir la malaria, la malnutrition, la pneumonie et la diarrhée. Les bénévoles se déplacent ensuite dans les villages voisins et procèdent à des dépistages chez les enfants de moins de 5 ans.

Ces bénévoles sont membres des communautés locales où ils interviennent. Cela permet d’instaurer une relation de confiance chez les parents qui confient leur enfant plus facilement à une personne de leur entourage. Ces formations nous permettent aussi de transmettre les connaissances nécessaires aux bénévoles qui se chargeront ensuite de les transmettre dans les communautés, leur rôle est essentiel pour la prévention de ces maladies. La transmission de ces bonnes pratiques permet ensuite de réduire les taux de malnutrition chez les enfants et de sauver des vies ! 

Grâce à nos programmes en nutrition nous avons apporté de l’aide à 9,9 millions de personnes en 2017. Parmi elles, nous avons traité 559 492 personnes souffrant de malnutrition aiguë.

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte