Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Niger-Mayahi-Ouma mère accompagnante-May2018-ASologny (2) © Arnaud Sologny
pour Action contre la Faim

Témoignages

Niger

Combattre la malnutrition au quotidien #3

En août 2017, Ouma a accouché de jumeaux, mais seulement un des enfants a survécu. Ouma a dû labourer son champ jusqu’au terme de sa grossesse.

À la suite d’un épisode de malnutrition aiguë sévère, sa fille de 10 mois, Assana, a été hospitalisée en mai 2018 à l’hôpital départemental de Mayahi. Assana souffre d’un retard psychomoteur : le sien correspond à celui d’un enfant âgé de 6 mois. La petite Assana a été dépistée par un relais communautaire du village de ses parents, à la suite de quoi sa mère a dû se rendre à pieds au centre de santé le plus proche, situé à 15 Km du domicile familial. Étant donné l’état avancé de la malnutrition de l’enfant, Ouma a dû marcher quatre heures supplémentaires afin de se rendre à l’hôpital départemental où son enfant est maintenant pris en charge.

"Je mange selon le stock de nourriture, je peux parfois faire jusqu’à trois jours sans manger, mon enfant ne reçoit que de la bouillie de mil. "
Niger-Mayahi-Ouma mère accompagnante-May2018-ASologny (1)
Ouma
Guidan Yarima, Niger

Ouma est âgée de 41 ans et a eu 10 enfants, mais quatre seulement sont encore en vie. Sur les quatre enfants de Ouma, trois ont été hospitalisés pour des épisodes de malnutrition aiguë sévère. Ouma et son mari sont des agriculteurs, et vivent également de petits commerces de vente de beignets. En 2017, la récolte a permis de rassembler de la nourriture (du mil) pour trois mois seulement. Quand le stock constitué s’est épuisé, Ouma est tombée dans la mendicité.

Restez informés de nos dernières nouvelles