Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Madagascar - Pascal Maitre MYOP © Pascal Maitre / MYOP

À la Une

Cyclone Batsirai à Madagascar

Action contre la Faim répond aux besoins des personnes sinistrées

Ce phénomène climatique augmente les besoins humanitaires dans le pays, à peine remis du passage de la tempête Ana en janvier dernier et encore touché par la sécheresse qui sévit dans le Sud de l’île.

 

Après la tempête Ana, Madagascar est touché par le cyclone Batsirai

 

Le cyclone Batsirai a frappé de plein fouet la côte Est de la Grande Ile avec des fortes pluies et des vents violents atteignant 165km/h et des rafales à 235km/h, causant d’importants dégâts matériels et humains. Le bilan est lourd : plus de 200 écoles touchées, 17 routes et ponts coupés, des habitations détruites et des personnes privées d’électricités. Près de 70 000 personnes ont été forcées de trouver refuge dans les 154 sites d’hébergement prévus en cas d’inondations.

« Les conséquences du passage du cyclone sont importantes et les besoins sont réels. Nous mettons tout en œuvre pour répondre à l’urgence, en collaboration avec nos partenaires locaux. Nos équipes, en lien avec l’association malgache ASOS, en collaboration avec Aquassistance et soutenues par ECHO, évaluent les besoins dans la région de Vatovavy, qui est la plus touchée », déclare Olivier Le Guillou, Directeur d’Action contre la Faim à Madagascar. 

"Dans les prochains jours, un vol Airbus sera affrété depuis Lyon vers Antananarivo afin de répondre aux besoins essentiels"
Olivier Le Guillou
Directeur d’Action contre la Faim, Madagascar

« La capitale Antananarivo a été épargnée mais nous restons mobilisés pour aider les personnes au nettoyage des rues et quartiers impactés par les inondations. Nous allons notamment renforcer les approvisionnements en eau potable, hygiène et assainissement et lancer des activités de ‘cash for work’ pour les personnes les plus affectées par le cyclone », précise-t-il.

 

Madagascar épicentre de la crise climatique

 

Ce cyclone se superpose à d’autres événements climatiques récents qui ont marqué le pays, provoquant une crise alimentaire et nutritionnelle de grande ampleur tout particulièrement dans la région du Sud qui compte plus de 1,6 million de personnes en situation d’insécurité alimentaire soit 37% de la population.

 

 

« Nous sommes particulièrement inquiets de l’impact du cyclone dans les zones agricoles de la côte Est qui aura des conséquences sur les prochaines récoltes et in fine viendra exacerber l’insécurité alimentaire déjà alarmante dans cette région », commente Olivier Le Guillou.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.