Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

accion_hambre_mauritania_aliciagarcia_38_-mrt-2012-03-26_0-1.jpg

À la Une

Préparation de l’agenda pour le développement post-OMD

accion_hambre_mauritania_aliciagarcia_38_-mrt-2012-03-26_0-1.jpg

Dans ce document de positionnement, ACF soutient tout d’abord que les indicateurs de la faim utilisés dans le cadre des OMD ne sont pas adéquats. En effet, les chiffres de la malnutrition chronique et de la malnutrition aigüe n’y sont pas pris en compte. Il est essentiel que ces indicateurs apparaissent dans le prochain cadre de développement, car ils permettent de refléter les différents aspects de la sous-nutrition et donc d’élaborer des politiques efficaces en vue de l’éradiquer.

Les défis qui se présentent aujourd’hui, tels que les chocs liés à la volatilité des prix alimentaires et au réchauffement climatique, accroissent la vulnérabilité des populations en situation d’insécurité alimentaire. L’agenda post-2015 doit donc faire de la sécurité alimentaire et nutritionnelle un objectif prioritaire, et travailler à l’amélioration de la résilience des communautés soumises à un risque de crises alimentaires récurrentes.

Cependant, la nutrition est déterminée par un grand nombre de facteurs allant bien au-delà de la sécurité alimentaire, parmi lesquels on trouve le niveau d’éducation et de revenu des femmes, les pratiques de soins infantiles, l’accès à des services de santé de qualité, le planning familial, le taux de vaccination, l’accès à des sources d’eau propre et à des équipements sanitaires adéquats.

Aussi défendons-nous une approche interdisciplinaire et le développement d’une agriculture sensible à la nutrition, afin que les interventions en agriculture se traduisent par des améliorations significatives au niveau nutritionnel, en plus d’augmenter la productivité et le revenu des agriculteurs familiaux.

Dans la dernière partie du document, ACF porte un regard critique sur les objectifs du Zero Hunger Challenge (ZHC) proposé par le Secrétaire Général des Nations-Unies :

a.    100% d’accès à une alimentation adéquate toute l’année

b.    Zéro enfant de moins de 2 ans souffrant d’un retard de croissance

c.    Tous les systèmes agro-alimentaires sont durables

d.    100% d’augmentation de la productivité et des revenus des petits exploitants

e.    Zéro perte ou gaspillage de produits alimentaires

Bien qu’étant un cadre intéressant à vocation universelle, proposant une vision holistique de la faim, le ZHC ressemble plus à un vœu pieu qu’à un ensemble d’objectifs réalisables dans le cadre d’un échéancier précis. Ces objectifs devraient être modifiés pour être atteignables à moyen terme, et des cibles concrètes devraient être définies au travers de consultations avec les différentes parties prenantes – et notamment les organisations de producteurs – au sein des pays.

Pour lire la contribution d’ACF, rendez vous sur le site de la FAO :
http://www.fao.org/fsnforum/post2015/re-e-consultation-hunger-food-and-n…

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.