Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

lafaimunbusinesscommelesaures-2.png

À la Une

La faim, un business comme un autre

lafaimunbusinesscommelesaures-2.png

Lancée lors du G8 de juin 2012, la Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition (NASAN) affiche comme objectif de lutter contre la pauvreté, la faim, et la malnutrition dans 10 pays africains. Et ce en donnant le pouvoir au secteur privé, en particulier aux multinationales de l’agroalimentaire.

 

Action contre la Faim, CCFD-Terre solidaire et Oxfam France – dénoncent le modèle agricole promu par la NASAN, et considèrent que ses impacts sont néfastes au développement et aux droits des populations les plus pauvres.

 

Action contre la Faim, CCFD-Terre solidaire et Oxfam France demandent à la France d’obtenir une réforme radicale de la NASAN à la prochaine réunion du G7, en juin 2015, ou de quitter l’initiative.

 

    • La NASAN est une initiative opaque, qui n’implique pas ou peu la société civile lo-cale des pays concernés.

 

    • La NASAN incite à la dérégulation et à l’ultra libéralisation des secteurs agricoles africains et affaiblit les politiques fiscales, tarifaires et douanières des pays africains concernés.

 

    • La NASAN favorise l’accès à de nouveaux marchés pour les multinationales de l’agroalimentaire et marginalise les agriculteurs familiaux et paysans africains.

 

 

Action contre la Faim sera représenté lors de la Ferme à Paris, les 10 & 11 avril prochains, notamment pour évoquer cette problématique.

 

 

 

 

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.