Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

HT_FSL_ChristopheDaSilva_2018_329 © Christophe Da Silva pour Action contre la Faim

À la Une

Journée mondiale des toilettes

Petits cacas cherchent toilettes accessibles

En l’absence de toilettes et de systèmes d’assainissement appropriés, les populations et plus particulièrement les enfants sont menacés par des maladies diarrhéiques qui mènent à la malnutrition et peuvent être mortelles. L’accès aux toilettes ne doit pas être un luxe, c’est un droit humain !  

Chaque année le 19 novembre, la Journée mondiale des toilettes est l’occasion de sensibiliser les populations et la communauté internationale à cet enjeu crucial, et pourtant encore tabou. Cette année, les passant.es parisien.nes pourront voir des centaines d’émoticônes « cacas » éphémères taguées dans plusieurs endroits de Paris, symbolisant la défécation à l’air libre, pratique dangereuse encore malheureusement trop répandue dans le monde. 

 

L’assainissement et l’accès aux toilettes : une question de santé publique

 

Aujourd’hui dans le monde, 3,6 milliards de personnes n’ont pas accès à des services d’assainissement hygiéniques. Sans toilettes et systèmes d’assainissement appropriés, les matières fécales humaines ne sont pas traitées et peuvent contaminer les sols et les sources d’eau. Les populations sont alors en contact avec des agents pathogènes, qui peuvent causer des maladies diarrhéiques, parfois mortelles. 

2 milliards de personnes dans le monde boivent de l’eau provenant d’une source contaminée par des matières fécales. Plus de 700 enfants de moins de 5 ans², meurent chaque jour faute d’installation sanitaires adaptées et d’eau potable. Le manque d’assainissement est l’une des causes principales de sous-nutrition chronique et de retards de croissance chez les enfants. 

Mais comment le manque de toilettes impacte la faim ? Un enfant qui boit de l’eau non potable peut être sujet à des diarrhées il ne garde donc aucun nutriment. Il est alors plus vulnérable à la sous-alimentation et ce risque s’accentue s’il est également dans une situation d’insécurité alimentaire.

 

Comment les toilettes protègent les femmes ?

 

L’exposition aux matières fécales humaines a des effets dévastateurs sur la santé publique, la nutrition, mais aussi la sécurité des populations et particulièrement des personnes les plus vulnérables. En l’absence de toilettes fermées, les femmes sont davantage exposées aux risques d’agression. D’après le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, les jeunes filles et les femmes qui parcourent de longues distances à pied jusqu’aux points d’eau risquent de subir des violences sexuelles. Les filles du camp de réfugiés de Cox’s Bazar au Bangladesh ont par exemple déclaré avoir peur d’accéder aux latrines (source : WaterAid).  

Le manque de toilettes a aussi des conséquences lourdes sur l’accès à l’éducation. Les diarrhées à répétition cause de l’absentéisme chez les enfants qui n’ont pas de toilettes adéquates à la maison. Les filles menstruées ont particulièrement besoin de toilettes propres en milieu scolaire pour ne pas favoriser le décrochage scolaire (des toilettes non mixtes, fonctionnelles et privées, avec de l’eau, du savon et une poubelle).  Dans toute l’Asie du Sud, plus d’un un tiers des filles manquent l’école entre un à trois jours par mois pendant leurs règles et en Afrique subsaharienne, une fille sur dix manque l’école pendant son cycle menstruel, ce qui représente jusqu’à 20 % de l’année scolaire (Wash matters). 

 

 

La cuvette est pleine, les gouvernements doivent agir

 

Aujourd’hui, l’accès à l’eau et à l’assainissement est reconnu comme un droit fondamental par les Nations Unies et constitue l’Objectif de Développement Durable numéro 6. Pour atteindre cet objectif d’ici à 2030, les gouvernements doivent améliorer et étendre la prestation de services selon une approche fondée sur les droits humains : il faut quadrupler le rythme actuel² de progrès ! Nous réclamons plus d’investissements financiers pour atteindre l’ODD 6 ! 

Parce que les toilettes sont un prérequis à l’hygiène, la santé, la dignité, la sécurité, voire même le développement économique, Action contre la Faim mène des activités en Eau, Assainissement et Hygiène dans nombre de ses missions. Grâce à ces activités, Action contre la Faim intervient dans la prévention de la malnutrition : amélioration de l’accès à une eau saine, construction de toilettes, gestion des excréments, construction de puits, de réseaux d’eau, acheminement d’eau potable par camion-citerne en situations d’urgence, contrôle d’épidémies, sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène et à la gestion de l’eau… Ces activités touchent près de 6,2 millions de personnes dans le monde. 

 

DES CACAS ONT ENVAHI PARIS !

 

Afin d’interpeller le public sur les enjeux d’assainissement, Action contre la Faim a décidé de lancer une opération dans les rues de Paris. Ainsi, la semaine du 19 novembre, les passant.es parisien.nes ont pu voir des émoticônes « cacas » éphémères taguées dans plusieurs endroits de Paris, symbolisant la défécation à l’air libre, pratique dangereuse encore malheureusement trop répandue dans le monde. Une équipe a également sensibilisé les passant.es, rue Quincampoix autour d’une performance de “graff sur cabinet” du street artiste Rire Fish, le 19 novembre. 

 


¹ OMS/UNICEF 2021
² UNICEF 2021
³ ONU-Eau 2021

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.