Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

article_ebola_071014-1.jpg

À la Une

Ebola

des actions puissantes et coordonnées sont immédiatement nécessaires pour sauver des vies

article_ebola_071014-1.jpg

Cette crise est aujourd’hui d’une « ampleur sans précédent » car elle a été trop longtemps sous estimée. De plus, une réponse lente, la faible coordination et le manque de préparation des zones initialement épargnées ont exacerbé des crises sanitaires et socio-économiques dans les trois pays.

Les Nations Unis, comprenant que l‘épidémie menace désormais la paix et la sécurité internationale déploient une mission en charge du traitement des personnes infectées, des services de première nécessité et de la stabilisation de la région dans le but de freiner l’épidémie. En Guinée, au Libéria et en Sierra Leone, les autorités ont en effet du mal à contenir la propagation de la maladie, notamment à cause de l’impuissance des systèmes de santé et de l’escalade de la peur au sein de la population et du personnel médical.

ACF se félicite que la communauté internationale ait récemment pris des engagements pour résoudre la crise et soutenir les gouvernements des trois pays les plus touchés et elle demande que :

  • Les agences des Nations Unies et les intervenants humanitaires respecte et améliore les mécanismes de coordination en place.
  • Les gouvernements, les agences des Nations Unies et les donateurs veille à ce que les organisations non gouvernementales (ONG) soient représentées dans la coordination des soins et la mise en place de la réponse.
  • Les donateurs et les États membres accroissent leur soutien à la réponse d’urgence et accélére le processus de financement
  • Les gouvernements, les donateurs, les agences des Nations Unies et tous les acteurs humanitaires s’assure que la réponse médicale soit complétée par des actions de prévention qui limitent la propagation immédiate de l’épidémie et ses effets (mobilisation communautaire, formations, sensibilisations ciblées, accompagnement des familles ou personnes susceptibles d’avoir été infectées, surveillance de la sécurité alimentaire, soutien au système de santé, suivi de la détresse psycho-sociale…)
  • Les bailleurs de fonds donne immédiatement et en priorité des fonds aux acteurs opérationnels afin de mettre en place une réponse puissante sans délai.
  • Les gouvernements, les organismes donateurs et des Nations Unies et tous les acteurs humanitaires établissent des mécanismes de transparence et de redevabilité pour s’assurer que les fonds et le matériel reçus soient bien utilisés.
  • Les gouvernements, les donateurs, les agences des Nations Unies et tous les acteurs humanitaires s’assurent que la réponse médicale soit complétée par des activités pouvant limiter les effets de l’épidémie à moyen et à long terme.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.