Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

123456-1.jpg

À la Une

Pakistan

Au Pakistan, des paysages différents mais des problèmes identiques

123456-1.jpg

« Je rentre tout juste d’une visite de terrain sur nos programmes au Pakistan, plus précisément dans le district de Dadu, dans la province du Sindh. Le district de Dadu est l’un des plus vulnérables du pays en termes économiques, sanitaires et sociaux, et près de 50% de la population y vit sous le seuil de pauvreté. La ville de Dadu, capitale du district du même nom, se trouve le long du fleuve Indus qui représente un risque d’inondation saisonnier majeur lors de la fonte des neiges dans les montagnes environnantes.

Les zones situées le long de la rivière sont d’immenses plaines verdoyantes qui ne semblent manquer de rien. Malheureusement, le système agricole oblige les populations à donner jusqu’à 75% de leurs récoltes aux grands propriétaires terriens. Les familles prises dans ce système ont rarement la possibilité de s’en extraire et demeurent dans un état de pauvreté extrême, entre malnutrition, maladies et manque de ressources.

Le passage de la plaine aux hauts plateaux qui forment la zone frontière avec la province du Baloutchistan est radical. Les plaines verdoyantes laissent place à un paysage extrêmement sec et poussiéreux. Les communautés qui y vivent manquent régulièrement d’eau et de nourriture. Quelques moutons et chèvres peinent à satisfaire les besoins des familles en lait. Les femmes travaillent dur pour trouver des revenus supplémentaires, souvent dans la fabrication de nattes et de cordes, réalisées à partir de feuilles d’origine locale. Ce sont des zones isolées et les communautés ont un accès très limités aux services de l’état ou aux marchés. Sur place, la pauvreté est élevée et une majorité des foyers voit les hommes partir de longs mois durant en quête de travail.

© L. TomassiniRégions montagneuses et plaines fertiles doivent faire face à des défis très différents mais une préoccupation commune les réunit : la défécation en plein air. Dans un cas comme dans l’autre, rares sont les familles à disposer de latrines et de points d’eau, une situation propice au développement de maladies infectieuses  et diarrhéiques, l’une des principales causes de malnutrition et de mortalité infantile dans la région. Nos équipes leurs viennent en aide afin de mettre en place des solutions adaptées. L’accent est également porté sur la sensibilisation et la gestion des animaux.

 

Le Pakistan est un pays en pleine transition économique et les préoccupations sont nombreuses quant aux conditions de vie et économiques de la population. Les taux de sous-nutrition sont beaucoup trop élevés, 1 enfant sur 5 est victime de malnutrition aiguë et Action contre la Faim tente d’endiguer ce phénomène via la mise en place de solutions durables et participatives.»

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.