Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

KEN_NUT_2018_LysArango_NorthPokot-16 © Lys Arango pour Action contre la Faim

À la Une

Kenya

Améliorer les soins de maternité pour des mamans et des bébés en bonne santé

Un soir de juillet, Hildah, 16 ans, s’est rendue à l’hôpital central de la province de Kitale, dans l’ouest du Kenya. Elle souffrait de douleurs abdominales. Deux heures plus tard, elle est devenue maman. L’accouchement d’Hildah a été rapide, mais éprouvant. « J’ai beaucoup souffert et j’ai eu très peur », raconte-t-elle. Son bébé est né par le siège, ce qui a rendu l’accouchement difficile.

Pour garantir un accouchement en toute sécurité, Hildah avait besoin d’une incision chirurgicale. Elle était effrayée, mais la sage-femme, Floidah Otoli, lui a expliqué pourquoi c’était nécessaire et a rassuré Hildah sur sa santé et celle de son bébé. La procédure s’est bien passée.

Deux jours plus tard, Hilda était de retour à la maison, son fils bien langé et dormant paisiblement dans ses bras. Elle était très reconnaissante malgré les symptômes post-partum.

"On s’est très bien occupé de moi à l’hôpital. Si je n’y étais pas allée, les choses auraient pu très mal finir. La douleur aurait empiré et j’aurais pu mourir. "
Hildah
Province de Kitale, Kénya

Hildah et son nouveau-né.

 

Grâce au projet SETH (System Enhancement for Transformative Health, littéralement « amélioration du système pour des soins de santé transformatifs ») d’Action contre la Faim, les professionnels de la santé de l’hôpital central de la province de Kitale bénéficient d’une formation pratique, d’un mentorat et de cours pour améliorer la qualité des services de santé maternelle, néonatale et infantile.

Le projet peut avoir des avantages à vie pour les enfants. Les recherches ont montré que les 1 000 premiers jours de vie d’un enfant, entre la grossesse et son deuxième anniversaire, sont extrêmement importants. Pendant cette période, une bonne nutrition et d’autres services de santé importants tels que la vaccination renforcent le système immunitaire, veillent au bon développement physique et intellectuel de l’enfant et améliorent considérablement ses chances de survie.

Floridah a été formée dans le cadre de ce programme, et ses nouvelles compétences et connaissances profitent désormais à des mères de famille comme Hildah. En plus de recevoir une formation sur la prestation des soins appropriés aux femmes enceintes, Floridah a appris à surveiller les femmes enceintes présentant des complications pendant la grossesse, à gérer les accouchements prématurés, à mesurer la dilatation pendant l’accouchement, à diagnostiquer des problèmes tels que la thrombose veineuse profonde et à effectuer des examens physiques pour évaluer la santé des mères et de leurs bébés après l’accouchement.

KEN_NUT_2018_LysArango_WestPokot_SETH-2 (2) © Lys Arango pour Action contre la Faim

Kenya

Grâce au projet SETH (System Enhancement for Transformative Health, littéralement « amélioration du système pour des soins de santé transformatifs ») d’Action contre la Faim, les professionnels de la santé de l’hôpital central de la province de Kitale bénéficient d’une formation pratique, d’un mentorat et de cours pour améliorer la qualité des services de santé maternelle, néonatale et infantile.

Lys Arango pour Action contre la Faim

KEN_NUT_2018_LysArango_WestPokot_SETH-3 (1) © Lys Arango pour Action contre la Faim

Kenya

Grâce au projet SETH (System Enhancement for Transformative Health, littéralement « amélioration du système pour des soins de santé transformatifs ») d’Action contre la Faim, les professionnels de la santé de l’hôpital central de la province de Kitale bénéficient d’une formation pratique, d’un mentorat et de cours pour améliorer la qualité des services de santé maternelle, néonatale et infantile.

Lys Arango pour Action contre la Faim

1/2

« Je me sens mieux préparée parce que j’ai maintenant les compétences nécessaires pour repérer ce qui ne va pas », explique Floridah. « Lorsque j’identifie un problème qui a été négligé, je peux le gérer ou le réassigner de manière appropriée. »

Pendant qu’elle s’occupait d’Hildah et de son enfant, Floridah a également appris à la jeune maman à prendre soin de son bébé, notamment en lui montrant comment l’allaiter et le langer pour qu’il puisse dormir confortablement et en toute sécurité. Floridah a demandé à Hildah de revenir à l’hôpital avec son fils pour des rendez-vous de suivi deux et six semaines après la naissance, afin que ce dernier soit examiné par un pédiatre et vacciné, ainsi que pour garantir que la mère et l’enfant restent en bonne santé.

 

"Les conseils de l’infirmière m’aideront à bien m’occuper de mon bébé"
Hildah
Province de Kitale, Kenya

Floridah Otoli, infirmière à l’hôpital de référence du comté de Kitale.

 

Hildah, une jeune femme à la voix douce qui élève son fils toute seule, vit avec sa sœur aînée dans une maison simple de deux pièces. Sa sœur lui fournit un soutien moral, mais n’a aucune expérience dans l’éducation d’enfants. Les soins attentionnés et les conseils professionnels qu’Hildah a reçus de Floridah et d’autres membres du personnel de l’hôpital ont donc été une véritable bouée de sauvetage.

Le projet SETH, qui est mis en œuvre par Action contre la Faim et Helen Keller International avec le soutien financier d’Affaires mondiales Canada, vise à renforcer le système de santé et à améliorer les résultats en matière de santé maternelle et infantile au Kenya. Le projet a formé plus de 800 agents de santé dans cinq provinces du Kenya pour améliorer la qualité des soins. En conséquence, le nombre de femmes faisant appel à des services a augmenté.

En effet, le nombre de femmes enceintes qui ont bénéficié d’au moins quatre consultations prénatales dans la région d’Hildah est passé de 37 % à 43 % entre 2016 et 2018. Pendant cette même période, le nombre de femmes ayant accouché avec l’aide d’un personnel qualifié a augmenté de 4 %, et le nombre de femmes ayant bénéficié de soins postnataux est passé de 5 % à 33 %.

KEN_NUT_2018_LysArango_NorthPokot-16 © Lys Arango pour Action contre la Faim

Kenya

Une infirmière examine une femme enceinte à North Pokot, au Kenya.

Lys Arango pour Action contre la Faim

KEN_NUT_2018_LysArango_NorthPokot-17 © Lys Arango pour Action contre la Faim

Kenya

Une infirmière examine une femme enceinte à North Pokot, au Kenya.

Lys Arango pour Action contre la Faim

1/2

Selon Floridah, le personnel de l’hôpital de référence de la province de Kitale peut effectuer jusqu’à 30 accouchements standard et 10 césariennes par jour. C’est beaucoup de travail pour un petit hôpital, mais Floridah explique qu’avec le soutien du projet SETH, le personnel peut fournir à ses patients les soins dont ils ont besoin. Les avantages du projet continuent de se faire sentir dans toute la communauté.

« Je me sens plus autonome. Je suis mieux placée pour fournir des services, et le résultat, c’est une maman et un bébé en bonne santé. Et si nous continuons ainsi, nous parviendrons également à une nation en bonne santé », déclare Floridah.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.