ALERTE : LA FAMINE MENACE QUATRE PAYS - Appel à dons
autres sites dans le monde

 

Urgence

  • Crise Rohingya au Bangladesh : les besoins humanitaires sont immenses

ALERTE : LA FAMINE MENACE QUATRE PAYS - Appel à dons

22.02.2017
Soudan du Sud
Début de la mission : 1985
Equipe: 220 personnes
Détail de la mission

Le Nigéria, la Somalie, le Soudan du Sud et le Yemen connaissent une situation d’insécurité alimentaire alarmante. La famine concerne déjà plus de 4 millions de personnes au Soudan du Sud et en menace des millions dans les 3 autres pays.

Les équipes d’Action contre la Faim sont présentes depuis plusieurs années dans chacun de ces pays et interviennent au plus près des populations pour répondre aux urgences mais aussi les prévenir. 

Des chiffres qui annoncent une situation extrêmement préoccupante :

  • Nigéria : Le conflit opposant les forces de sécurité au groupe terroriste Boko Haram dans le pays s’est intensifié ces huit dernières années, et affecte aujourd’hui plus de 17 millions de personnes. La montée de la violence et des actes terroristes dans certaines parties du Nigéria et dans les pays voisins, ciblant principalement les populations civiles, ainsi que la récession économique, ont engendré de grands mouvements de déplacements et une situation humanitaire désastreuse. On compte 4,4 millions de personnes menacées par la famine.
  • Soudan du Sud : L’état de famine a été déclaré dans le pays. Aujourd’hui 4,9 millions de personnes - soit 42 %  de la population - ont besoin d’une aide alimentaire de toute urgence. La guerre civile, déclenchée en 2013 et qui a provoqué le déplacement de millions de personnes, est la principale cause de cette situation dramatique.
  •  Somalie : Le pays fait face à une importante sécheresse, dans un contexte de conflit armé persistant et d’accès difficile aux services de base, causant une dégradation alarmante de la situation nutritionnelle et alimentaire des populations. Actuellement on dénombre déjà 363 000 enfants souffrant de malnutrition, et près de 6,2 millions de personnes – soit 50% de la population -  ayant besoin d’une assistance humanitaire. Ces éléments rappellent les prémices de la famine de 2011 qui a décimé près de 250 000 personnes.
  • Yemen : Le conflit qui touche le Yemen depuis deux ans a aggravé la situation humanitaire de ce pays qui était déjà le plus pauvre de la péninsule arabique. La situation ne cesse de se détériorer et 14,1 millions de Yéménites souffrent aujourd’hui d’insécurité alimentaire

« Il est encore temps d'éviter le pire. Le soutien des bailleurs internationaux et du grand public ainsi que la mobilisation sur les crises en cours peuvent sauver des vies. » rappelle Véronique Andrieux, directrice générale d’Action contre la Faim – France.

Action contre la Faim appelle une mobilisation pour apporter une réponse urgente et appropriée aux populations en danger. Elle appelle également la cessation des conflits et le respect du droit international humanitaire afin que les populations aient accès aux services de base. Car ces situations de grave crise alimentaire comme de famine sont toutes le fait de l’Homme, et non une fatalité naturelle. 

Malgré les risques sécuritaires, les équipes d’Action contre la Faim restent mobilisées et déploient des réponses humanitaires d’urgence. La détection et la prise en charge de la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans demeurent la priorité de notre action qui s’articule autour d’une approche multisectorielle : soins de santé primaire pour les enfants et les femmes enceintes et allaitantes, interventions en eau, hygiène et assainissement pour un accès sûr à l’eau dans un environnement sain, transferts monétaires pour pourvoir aux besoins alimentaires des populations et accompagnement psychosocial. Uniquement pour son action en Somalie, Action contre la Faim estime ses besoins financiers courts termes à 17M d’Euros.

Les dons peuvent être effectués en ligne ou adressés par chèque

Action contre la Faim
Corne de l’Afrique
Libre réponse 11 217
75017 Paris 

 

Porte-paroles disponibles sur place et au siège d’Action contre la Faim à Paris

Contact presse :
Léa Bélorgey – lbelorgey@actioncontrelafaim.org – 01 70 84 72 21