Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

TZ_Nut_2020_ElphasNgugi (37) @Elphas Ngugi pour Action contre la Faim Tanzanie

Témoignages

TANZANIE

Un avenir meilleur pour goodluck

Il vomissait même le peu de nourriture qu’il réussissait à manger. Sa mère, Mariam, 22 ans, ne savait pas pourquoi son fils était malade ni comment l’aider. 

Elle a essayé des remèdes maison et l’a nourri de porridge en espérant que son état s’améliorerait, mais pendant quelques mois, rien n’a changé.

« J’ai fait tout ce que j’ai pu, mais ça n’a pas marché », explique la mère célibataire.

Mariam a emmené son fils au poste de santé le plus proche, où elle a reçu des antidouleurs. Mais l’état de santé de Goodluck a continué de se détériorer. Mariam a donc décidé d’emmener son fils à l’hôpital du district de Mpwapwa, à 90 minutes en bus de leur domicile dans le village de Msagali, en Tanzanie. 

TZ_NUT_2020_JoanNduta_19 © Elphas Ngugi pour Action contre la Faim Tanzanie
TZ_NUT_2020_JoanNduta_6 @Elphas Ngugi pour Action contre la Faim Tanzanie

Tanzanie nutrition Goodluck

@Elphas Ngugi pour Action contre la Faim Tanzanie

TZ_NUT_2020_JoanNduta_1 © Elphas Ngugi pour Action contre la Faim Tanzanie

Tanzanie nutrition Goodluck

@Elphas Ngugi pour Action contre la Faim Tanzanie

1/3

 

À l’hôpital, où Action contre la Faim gère un centre de nutrition spécialisé soutenu par Comic Relief USA, Goodluck a reçu un diagnostic de malnutrition aiguë et a été immédiatement admis afin de recevoir un traitement.

« J’étais choquée mais heureuse de savoir que mon fils était entre de bonnes mains. Je devais rester forte pour lui », déclare Mariam.

Mariam et son fils ont fait un séjour à l’hôpital, où Goodluck recevait du lait maternisé à usage médical chaque jour. Au départ, il vomissait rien qu’en sentant le traitement, mais Mariam a suivi les conseils du personnel de l’hôpital et a persévéré. Douze jours plus tard, Goodluck avait retrouvé assez de force pour pouvoir rentrer chez lui.

" L’appétit de mon fils s’est amélioré et il n’était plus faible. Le personnel de l’hôpital a vraiment bien pris soin de lui."
Mariam, mère de Goodluck
Tanzanie, Action contre la Faim

Mariam a quatre frères et sœurs plus âgés qui l’ont aidée pendant cette période difficile, notamment en lui donnant de l’argent pour la nourriture et le transport à l’hôpital. Lorsque la jeune mère et son enfant sont sortis de l’hôpital, le frère de Mariam les a accompagnés à la gare routière.

De retour chez elle, Mariam met en pratique ce qu’elle a appris à l’hôpital. Elle prépare des repas sains pour Goodluck, principalement du porridge nutritif avec un œuf ou des cacahuètes. Kenneth, un agent de santé communautaire, leur rend visite chaque semaine pour surveiller l’état de santé de Goodluck.

Goodluck apprend à marcher et aime jouer avec ses cousins. C’est un garçon calme et attentif qui adore écouter de la musique. Et il s’améliore un peu chaque jour.

« Avant, il ne mangeait pas bien. Maintenant, il boit du lait de vache et joue avec ses cousins. Il a même assez de force pour faire quelques pas », raconte Mariam.

La mère de Mariam, Salma, l’aide à prendre soin de Goodluck, qui se rétablit peu à peu. Quand Mariam se rend à la ferme, où sa famille cultive du maïs, des cacahuètes et des légumes, Salma garde Goodluck. L’année dernière, les récoltes ont été médiocres. La famille espère que cette année sera meilleure.

 

Deux semaines après être sortis de l’hôpital, Mariam et Goodluck y sont retournés dans le cadre d’une visite de suivi. « Mon fils a pris du poids, et maintenant, il est joueur et heureux », s’exclame-t-elle après que le médecin a examiné son fils. 

Mariam continuera de se rendre au poste de santé local chaque semaine pour surveiller le rétablissement de Goodluck et assister à des sessions de formation en santé et nutrition, où elle apprendra notamment à mieux nourrir son enfant, en quoi une bonne hygiène permet de prévenir les maladies et bien plus encore.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.