Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Nigéria Adam malnutrition © Action contre la Faim Nigeria.

Témoignages

NIGERIA

Le centre de stabilisation d’action contre la faim aide les enfants à gagner la bataille contre la malnutrition

À l’âge de sept mois, Adam a été amené au centre de stabilisation géré par Action contre la Faim. Il était anormalement maigre pour son âge. Adam pesait 2,9 kilogrammes. Son tour de bras (MUAC) était de 6,6 centimètres.

"Je n'ai pas pu allaiter mon bébé, il était émacié et avait la diarrhée"
Maimuna Bukar, la mère d'Adam
Mobbar

Maimuna vit dans une communauté qui se trouve à plus de 10 km du centre de stabilisation. La grand-mère d’Adam a reconnu que sa fille était incapable d’allaiter et que la santé du bébé avait rapidement décliné

Nous avons même essayé de le nourrir avec du lait de vache, ce qui a aggravé son état, avant que ma mère ne nous recommande de nous rendre à la clinique après avoir épuisé toutes les options« , se souvient Maimuna.

 

À son arrivée au centre de stabilisation, Adam a été hospitalisé et traité avec du lait thérapeutique (F-100), une solution de réhydratation pour la malnutrition (RESOMA) et des antibiotiques explique Mustapha Tahiru, une infirmière du Centre de santé primaire du gouvernorat local de Mobbar.  Le centre a également fourni à la mère d’Adam des rations alimentaires quotidiennes qui ont stimulé la production de lait maternel. Le personnel a encouragé Maimuna à mettre le bébé au sein pour stimuler la production de lait.

Nigéria Centre de stabilisation Damasak © Action contre la Faim Nigeria.

Nigéria Centre de stabilisation Damasak

© Action contre la Faim Nigeria.

« J’ai également appris à encourager mes amis dont les bébés ont des problèmes de croissance à les envoyer au centre dès que possible« , ajoute Maimuna.

Pour améliorer l’alimentation d’Adam, après que son appétit soit revenu et que son poids soit passé au-dessus de 3,5 kg, il a été placé sous aliments thérapeutiques prêts à l’emploi pour l’aider à rattraper sa croissance aussi vite que possible. À sa sortie de l’hôpital, il pesait 4,2 kg et son tour de taille était de 9,2 cm.

« Je pense qu’il va bien maintenant, il a l’air en bonne santé et ne pleure plus tout le temps, comme avant« , a déclaré sa grand-mère.

Pour les mères comme Maimuna qui n’ont pas de moyen durable de gagner leur vie, le centre est une bouée de sauvetage pour leurs enfants malades. 

"Environ 30 à 40 personnes, venant de communautés dont certaines sont éloignées de 60 km, se rendent quotidiennement au centre avec des cas de malnutrition aiguë sévère ou modérée."
Mustapha Tahiru, Infirmière
Mobbar

Outre la gestion des cas de malnutrition, les médecins du centre offrent également des consultations médicales gratuites aux enfants et aux autres patients, ainsi que des médicaments gratuits tels que des antibiotiques et des suppléments vitaminés.

Le programme financé par ECHO intègre des services de santé, de nutrition, de protection, d’eau, d’assainissement et d’hygiène ciblant les femmes et les enfants des gouvernorats locaux de Mobbar et de Gubio. Le projet soutient également des activités de sensibilisation des mères, le suivi de la santé et la fourniture d’aliments supplémentaires pour ceux qui souffrent de malnutrition et ont besoin de soins. Jusqu’à présent, Action contre la Faim a  traité plus de 5 000 cas de malnutrition dans la région.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.