Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

pasdephoto-1.jpg

Témoignages

Afghanistan

La parole à Sandra Calligaro, photographe à Kaboul

pasdephoto-1.jpg

Le 7 octobre 2001

Les Etats-Unis, l’Alliance du Nord et d’autres nations déclenchent une interven tion militaire en Afghanistan, contre le régime taliban, dans le but de vaincre le terrorisme suite aux attentats du 11 septembre 2001.

Le 7 octobre 2011

10 ans après le début de l’intervention armée une enquête d’opinion a été réalisée par ACBAR, organe indépendant de coordination d’ONG afghanes et internationales en Afghanistan. Elle fait ressortir les inquiétudes des Afghans à propos des services de santé et d’éducation, ainsi que sur l’insécurité grandissante. Par ailleurs, la pression et les attentes autour du sommet entre l’Afghanistan et ses partenaires internationaux, le 5 décembre à Bonn (Allemagne), augmentaient. En effet, l’engagement civil immédiat et à long terme de la communauté internationale en Afghanistan y est discuté. Il est indispensable que les différents gouvernements présents parviennent à un accord.

Des cerfs-volants pour l’avenir

L’autocongratulation de la communauté internationale sur le montant des aides apportées aux Afghans, ces dernières années doit cesser. Certes, des améliorations sont notables mais elles manquent de consistance et les acquis restent fragiles. Un appel à la mobilisation a alors été lancée dans les capitales des 6 pays participant à la conférence de Bonn : des militants ont fait voguer des cerfs-volants géants avec le slogan «Afghanistan, 10 ans déjà: soyons à la hauteur ! » et dix portraits d’Afghans, réalisés par Sandra C., ont été exposés.

Sandra Calligaro, la Voix des afghans

« Je suis arrivée Kaboul en 2007. Les murs en béton commencaient à s’élever dans la ville, les années d’euphorie étaient finies. On pouvait encore se déplacer ans trop de problème dans la majeure partie des provinces. Les Afghans attendaient beaucoup de la communauté internationale, peut-être trop. Aujourd’hui ils sont décus. La démocratie a creusé les écarts. Les plus âgés regrettent la période communiste et les plus jeunes rêvent d’une vie à l’étranger. L’insurrection et l’afflux massif d’argent ces 10 dernières années associées à l’échec d’un dialogue avec la communauté internationale, ont entaché une des plus belles valeurs du pays: l’hospitalité. Les Afghans sont devenus méfiants et moins accueillants. C’est triste »

Découvrez les 10 portraits d’Afghans sur www.afghanistan10years.com

Restez informés de nos dernières nouvelles