Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

PH_NUT_ERMarawi_LysArango_53 © Lys Arango
pour Action contre la Faim

Témoignages

Philippines

Après le conflit, la survie

Ils habitaient près de la décharge de Marawi ils se levaient chaque matin à 6h pour trier les ordures et récupérer ce qui pouvait être revendu.

Sauve-qui-peut

Vivre dans une décharge n’a jamais été facile mais dépendre des ordures pour pouvoir vivre n’avais jamais été aussi dur qu’après le conflit. Mon mari et moi nous avons abandonné notre maison en 2001. A l’époque nous étions en train de fuir un règlement de comptes entre différents clans nous avions peur qu’ils nous tuent. Nous avons eu 6 enfants et tous ensemble on travaillait dans la décharge, on tirait les matériaux recyclables dans les poubelles qui arrivaient de Marawi.

Mais quand le siège a commencé nous avons décidé de rester. Nous avons tenu un mois jusqu’à ce que plusieurs membres de l’État Islamique soient venus se cacher dans les environs. On entendait les coups de feu jour et nuit. Une fois encore nous craignions pour nos vies alors nous sommes partis de chez nous à pied.

"On a marché jusqu’à ce que l’on trouve un endroit sûr où se réfugier. "
PH_NUT_ERMarawi_LysArango_48
Arma
Marawi, Phillippines

Nous avons été accueillis à Baloi dans un centre d’évacuation. Nous sommes restés là-bas plusieurs mois, jusqu’à ce que l’’on puisse rentrer chez nous.

PH_NUT_ERMarawi_LysArango_45 © Lys Arango pour Action contre la Faim

Marawi

© Lys Arango pour Action contre la Faim

PH_NUT_ERMarawi_LysArango_48 © Lys Arango pour Action contre la Faim

Marawi

© Lys Arango pour Action contre la Faim

PH_NUT_ERMarawi_LysArango_9 © Lys Arango pour Action contre la Faim

Marawi

© Lys Arango pour Action contre la Faim

PH_NUT_ERMarawi_LysArango_4 © Lys Arango pour Action contre la Faim

Marawi

© Lys Arango pour Action contre la Faim

1/4

Un retour difficile

Aujourd’hui nous n’avons plus rien, plus de nourriture il ne nous reste même plus de riz. Il y a des jours où on ne gagne rien, ni un peso philippin* car après le siège il n’y avait plus d’ordures qui venaient de Marawi. Nous n’avions plus rien à trier, plus rien à revendre. Aujourd’hui le commerce du recyclage est quasiment fini.

La plus petite de mes filles, Alimira, est tombée malade, elle a frôlé la mort. D’abord elle a eu la rougeole, ensuite elle est devenue très maigre, si maigre que même ses yeux avaient perdu leur éclat. Les autres adultes me disaient que c’était dû à la pollution causée par les bombes. Mais moi je pense que c’est aussi à cause des poubelles et de l’eau que l’on boit.

"Sans accès à l’eau potable on doit boire de l’eau polluée. "
PH_NUT_ERMarawi_LysArango_48
Arma
Marawi, Phillippines

A cela s’ajoute le manque de nourriture, je pense que la raison pour laquelle ma fille est dans cet état est plutôt évidente.

Nous n’avions pas d’argent pour l’emmener à l’hôpital, alors je me suis dit que ma fille allait mourir comme beaucoup de bébés meurent ici. Mais heureusement les médecins d’Action contre la Faim sont intervenus. Ils ont emmené ma fille à l’hôpital et ont pu la sauver.

Maintenant nous recevons des soins thérapeutiques pour elle en plus de la nourriture et des kits d’hygiène. Nous sommes tellement reconnaissants même si nous ne savons pas combien de temps cela va durer. Et surtout quand l’aide cessera de venir, qu’est-ce qui nous attend après ?


* 1 peso philippin équivaut à 0,02 euros

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte