Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Action contre la Faim - Sierra Leone © Action contre la Faim Sierra Leone

Publication

PROSSAN

Renforcer les systèmes de santé en Afrique de l’Ouest

Si depuis la fin de l’épidémie du virus Ebola (2014-2016), les trois pays bénéficient d’une certaine stabilité, les nombreux chocs ont mis à mal les services publics, qui peinent aujourd’hui à répondre aux besoins des populations notamment en matière de santé.  

Avec le soutien de l’Agence Française de Développement, le projet PROSSAN mis en œuvre par Action contre la Faim vise à contribuer au renforcement des systèmes de santé de ces trois pays, et à mettre les femmes et les jeunes au cœur du processus décisionnel quant à leur santé.

 

Etat des lieux des systèmes de santé

 

Les indicateurs nationaux sont particulièrement révélateurs de la faiblesse des services de santé et de la précarité dans laquelle se trouvent les femmes, leurs enfants et les jeunes. Pour les trois pays, les taux de mortalité des enfants sont élevés. A l’échelle mondiale, la Sierra Leone est le second pays avec le taux le plus élevé de mortalité infantile.

Dans le domaine de la nutrition, les trois pays n’atteignent pas non plus les cibles fixées par l’Assemblée Mondiale de la Santé en termes de malnutrition aiguë et de malnutrition chronique.

Les femmes de la région sont particulièrement vulnérables pendant leur grossesse et leur accouchement. Les taux de mortalité maternelle sont également très importants, ce qui s’explique notamment par le fait qu’entre 26 % et 40 % des accouchements ne sont pas assistés par du personnel de santé qualifié. Enfin, les jeunes filles sont particulièrement vulnérables aux mariages et grossesses précoces.

Ces chiffres s’expliquent en grande partie par des taux de pauvreté – entre 46 % et 60 % de la population – et de chômage très élevés chez les femmes et les jeunes. Cette précarité rend leur accès aux services de soins plus limité alors que ce sont eux qui ont besoin d’une écoute attentive et de services spécifiques.

Action contre la Faim - Côte d'Ivoire (2) © Action contre la Faim Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire Santé

© Action contre la Faim Côte d'Ivoire

Action contre la Faim - Côte d'Ivoire © Action contre la Faim Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire Santé

© Action contre la Faim Côte d'Ivoire

Action contre la Faim - Côte d'Ivoire (3) © Action contre la Faim Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire Santé

© Action contre la Faim Côte d'Ivoire

1/3

Offrir des soins de qualité adaptées aux femmes et aux jeunes

 

Le projet PROSSAN contribue à améliorer la santé des populations vulnérables en Côte d’Ivoire, Sierra Leone et Liberia, et particulièrement des femmes, des enfants de moins de cinq ans et des jeunes, via des offres de soins de qualité adaptées à leurs besoins spécifiques. L’objectif est notamment d’avoir à terme un impact pour une diminution du nombre de grossesses précoces, et du nombre de décès maternels et infantiles dans les aires de santé.

 

Notre approche repose sur trois piliers

  • Le soutien des autorités sanitaires, des personnels des structures de santé et des agents de santé communautaires à fournir des services de qualité. L’idée n’étant pas de faire de la substitution mais un renforcement des capacités et d’instaurer de bonnes pratiques pour un meilleur fonctionnement du système.
  • La mobilisation des communautés et des Organisations de la Société Civile (OSC) en faveur de l’autonomisation des femmes et des jeunes quant à leur santé et à celle de leurs enfants, afin d’améliorer les comportements liés à la santé.
  • Le renforcement des actions de plaidoyer à tous les niveaux pour inciter le changement ou l’application des lois et des engagements politiques en faveur de la santé des populations ciblées par le projet.

Dans son ensemble l’intervention vise également à répondre aux Objectifs de Développement Durable (ODD) auxquels les trois pays sont engagés et particulièrement l’ODD 3 (Bonne santé et Bien-être) pour permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge ; l’ODD 5 (Égalité entre les sexes) visant à parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles ; l’ODD 16 (Paix, Justice et Institutions efficaces) en ce qu’il encouragera à l’efficacité des autorités sanitaires, la participation et la représentation dans la prise de décision et à la promotion et l’application des lois et politiques non discriminatoires ; et enfin l’ODD 2 (Faim Zéro) sur l’élimination de la faim via les activités de prévention et traitement de la sous-nutrition, dont la malnutrition chronique.

 

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.