Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

République Centrafricaine épargne solidaire © Gabin Naganda pour Action contre la Faim
République Centrafricaine

Projet Bekou Resilience rurale

Ce projet est mis en œuvre en consortium pendant 24 mois incluant au total 5 partenaires (Conseil Danois pour les Réfugiés, Première Urgence Internationale, Triangle Génération Humanitaire, Concordis International et Action contre la Faim) sous la responsabilité du Conseil Danois pour les Réfugiés (DRC) dans les préfectures de l’Ouham Pendé, l’Ouham, la Banmingui Bangoran, et la Vakaga. Le financement provient du Fonds Bêkou, fonds multi-bailleurs créé par l’Union européenne pour soutenir la résilience de la République Centrafricaine. Action contre la Faim intervient dans la préfecture de l’Ouham principalement dans la sous préfecture de Bossangoa.

OBJECTIFS

Le principal objectif du projet est d’apporter un appui multidimensionnel aux producteurs agricoles, agropastoraux et pastoraux dans le Nord de la RCA s’inscrivant dans les priorités du Plan National de Relèvement et Consolidation de la Paix 2017-2021 (RCPCA) et au Programme Indicatif National (PIN) de la République Centrafricaine (2014-2020) relié au 11ème Fonds Européen de Développement et particulièrement à travers son pilier n°3 intitulé « Résilience Rurale et Création d’Emploi ». L’action se réfère aux principales orientations stratégiques de l’Etat Centrafricain en matière de lutte contre la pauvreté et la relance des secteurs agricoles et de l’élevage. Trois piliers d’action sont mis en œuvre :

  1. Renforcer l’action des organisations faitières (OPA) existantes, des groupements et des producteurs individuels, dans leur développement organisationnel, opérationnel et technique. Le projet vise à soutenir durablement ces acteurs et les intégrer pleinement dans les filières porteuses locales et les marchés.
  2. Soutenir le développement de compétences et de responsabilités locales en offrant une réponse coordonnée, complémentaire et intégrée aux territoires, au regard des besoins des OPA, des groupements, des producteurs individuels, des Acteurs Economiques Locaux (AEL), des jeunes et des Infrastructures Locales de Services (ILS). Dans ce cadre, une mobilisation des acteurs étatiques et non étatiques nationaux est développée localement en partenariat avec les partenaires du projet.
  3. Etablir un dialogue entre les populations sédentaires affectées par le passage des troupeaux, les éleveurs transhumants et les autorités politiques nationales et sous régionales afin d’atténuer les tensions et l’insécurité liée aux transhumances. Cet objectif, qui passe notamment par la mise en place de mécanismes locaux de résolution pacifique de conflit est mis en œuvre par Concordis International.

Dans le cadre de l’action, Action contre la Faim appuie notamment 1 173 producteurs agricoles (membres de groupements de producteurs ou producteurs individuels). Au total, plus de 9 000 personnes dans la zone d’intervention seront touchées par le projet dans l’Ouham.

LES PARTENARIATS

Dans l’Ouham, Action contre la Faim travaille en collaboration avec une ONG locale, l’Organisation des Jeunes pour le Développement et l’Education (OJED) ainsi que l’Agence Centrafricaine de Développement Agricole. Au niveau national, le Ministère de l’Agriculture et du Développment Rural ainsi que le Ministère de l’Elevage et de la Santé animale sont des acteurs indispensables à la bonne mise en œuvre de l’action aux côtés des autres partenaires.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.