Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

NADERA, 17 MOIS.  (  TEMOIGNAGE ET PHOTOS AVANT TRAITEMENT)

Communiqués de presse

Afghanistan

Une crise alimentaire majeure frappe l’Afghanistan

Selon le rapport de l’IPC* qui vient d’être publié, la situation alimentaire en Afghanistan s’est considérablement détériorée en 2021, avec désormais près de 19 millions d’Afghans confrontés à des niveaux élevés d’insécurité alimentaire aiguë entre septembre et octobre 2021.

En 2022, leur nombre atteindra très probablement près de 23 millions ; si la communauté internationale n’agit pas maintenant, 55% des Afghans manqueront de nourriture dans les six prochains mois. Action contre la faim est présente en Afghanistan depuis 1995 et fait le choix d’y rester pour répondre aux besoins des femmes et des enfants les plus vulnérables. Nous continuerons à faire pression sur la communauté internationale pour qu’elle soutienne le peuple afghan.

En tant qu’ONG humanitaire, nous avons besoin de soutien au niveau international pour assurer l’accès en toute sécurité des biens humanitaires, la préservation de l’espace humanitaire pour que notre personnel puisse travailler, et un soutien financier constant aux opérations humanitaires. Les sanctions internationales visant la nouvelle administration vont en réalité nuire aux 40 millions d’habitants du pays. Action contre la Faim appelle toutes les parties en Afghanistan à protéger les civils et à respecter les droits et la liberté de tous les Afghans, y compris les femmes et les filles. L’Afghanistan a besoin de d’appui international, pas d’exclusion.

Des millions de personnes à travers l’Afghanistan sont confrontés à des niveaux croissants d’insécurité alimentaire aiguë et ont besoin d’une aide vitale d’urgence. Par rapport à l’année dernière, le nombre de personnes confrontées à cette situation critique a augmenté de 30% en raison des impacts de la COVID-19, d’une grave sécheresse, du conflit, et depuis la prise du pouvoir par les Talibans, de l’effondrement économique et de la pénurie de liquidités. Alors que l’hiver s’installe dans le pays, de nombreux Afghans ne sont pas en mesure d’affronter les conditions extrêmes qui les attendent. L’année à venir risque d’être la plus difficile pour des gens qui, pour certains, font face à la misère depuis près de 40 ans.

Les données de l’IPC – recueillies et soutenues par Action contre la Faim – montrent que l’Afghanistan est la deuxième crise alimentaire la plus importante au monde. Les équipes d’Action contre la Faim à travers le pays – avec le soutien de nos donateurs – ont dans des conditions difficiles repris leurs activités telles que les cliniques mobiles de santé et les centres d’alimentation thérapeutique où les mères et les enfants qui souffrent de malnutrition sévère reçoivent un traitement. Nous appelons à une mobilisation forte et concrète de toutes les parties prenantes pour faciliter l’approvisionnement, l’accès à l’aide humanitaire et la protection des travailleurs humanitaires.


*La classification intégrée de la sécurité alimentaire (IPC) décrit la gravité des urgences alimentaires dans le monde. Il s’agit d’une échelle à cinq phases (5 – catastrophe, 4 – urgence, 3 – crise, 2 – stress, 1 – sécurité) qui vise à aider à comprendre rapidement une crise et à prendre des mesures.

Restez informés de nos dernières nouvelles