Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Communiqués de presse

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Soutien à 40 centres de santé à Kinshasa pour lutter contre la propagation du covid-19

Affectée depuis le 10 mars par l’épidémie de COVID-19, la République Démocratique du Congo compte aujourd’hui 98 cas et 8 décès avérés dus à la maladie. Pour répondre aux besoins sanitaires croissants, Action contre la Faim commence son appui à 40 centres de santé de Kinshasa. Il s’agira de renforcer leur approvisionnement en eau potable, leur gestion des déchets, de former les soignants quant aux règles de prévention et d’hygiène, et de faire la désinfection régulière des lieux pour prévenir et limiter la propagation du virus.

« Face à la diffusion de l’épidémie, nos efforts doivent se concentrer à la fois sur la prévention de nouveaux cas mais également sur l’amélioration des conditions sanitaires dans les lieux de prise en charge des malades et sur la protection des personnels de santé qui seront très exposés au risque de contamination », déclare Benjamin Vienot, Directeur d’Action contre la Faim en République Démocratique du Congo, basé à Kinshasa.

Le virus s’ajoute à une crise nutritionnelle particulièrement importante. En RDC 2,3 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aigüe modérée et 1,1 million d’enfants de moins de 5 ans présentent des formes de malnutrition aigüe sévère qui mettent leurs vies directement en danger de mort. Ces enfants doivent être suivis de près, car avec leurs systèmes immunitaires affaiblis, ils sont potentiellement plus à risque d’être vulnérables au virus.

« Dans ce contexte, il est primordial que la réponse au COVID-19 s’intègre aux réponses humanitaires préexistantes et ne viennent pas éclipser d’autres activités moins médiatiques aujourd’hui mais toutes aussi importantes et déterminantes » ajoute le Dr. Pierre Micheletti, Président d’Action contre la Faim.

En parallèle à la réponse aux besoins immédiats, Action contre la Faim rappelle aussi que la pandémie risque d’avoir des conséquences indirectes à plus long terme en déséquilibrant des systèmes économiques et agricoles déjà fragiles.

 « Les communautés vont être affectées, on va perdre des mamans, des papas, avec des pertes de moyens d’existence et ça aura mécaniquement pour conséquence une augmentation de la sous-nutrition » conclut Benjamin Viénot.

 

 

En 2019, Action contre la Faim est venu en aide à 1 263 464 personnes en RDC via des activités en santé et nutrition, en sécurité alimentaire et moyens d’existence, en eau, assainissement et hygiène, en santé mentale et pratiques de soin ainsi qu’à travers une réponse aux urgences nutritionnelles.

 

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.