Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Kasai occidental RDC © Guillaume Binet / MYOP pour Action contre la Faim

Communiqués de presse

République Démocratique du Congo

Ebola s’ajoute à des taux de malnutrition aiguë alarmants

L’enquête nutritionnelle – menée en mars dernier sur 1023 enfants de 6 à 59 mois – révèle une prévalence pour la malnutrition aigüe globale (MAG) de 17,4% et pour la malnutrition aigüe sévère (MAS) de 4%, soit des taux supérieurs aux seuils d’urgence respectifs de 15% et 2% décrétés par l’OMS.

« Notre enquête porte sur la zone de santé de Bikoro, à 150 km au sud de Mbandaka, explique Benjamin Viénot, directeur d’Action contre la Faim en République Démocratique du Congo. Face à ces taux alarmants, nous allions commencer une réponse nutritionnelle dans quinze centres de santé mais la récente annonce de cas d’Ebola dans notre zone d’intervention nous force à revoir notre stratégie. »

Pour mener à bien cette intervention, les équipes d’Action contre la Faim vont accompagner ces quinze centres dans la mise en place de mesures de prévention et de contrôle des infections pour lutter contre la propagation du virus et être capable de soigner ces enfants sans les exposer à Ebola.

« C’est un défi en soi d’intervenir dans des zones peu accessibles comme Bikoro. Nous parvenons à atteindre une partie des enfants malnutris, 24 570 l’an dernier, grâce à nos équipes mobiles d’intervention d’urgence nutritionnelle. Combattre Ebola est primordial pour ne pas faire face à une superposition de crises. Nous sommes inquiets car ce sont des milliers de vies d’enfants qui sont en jeu et nous jouons contre la montre» conclut Benjamin Viénot

Pour les enfants malnutris, Ebola est une menace supplémentaire qui s’ajoute au grave sous-financement de la lutte contre la sous-nutrition et de la crise humanitaire que vit le pays dans son ensemble. En RDC, 15,6 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire et 1,1 million d’enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère alors même que la réponse humanitaire pour 2020 n’est financée qu’à 13%.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.