Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Communiqués de presse

Yémen

Les ONG Internationales au Yémen affligées et outrées par les attaques contre les civils

Nous sommes affligés et outrés par les rapports faisant état de frappes aériennes de la coalition menée par l’Arabie Saoudite qui ont visé un mariage dans le gouvernorat de Hajjah lundi matin, tuant au moins 22 personnes et blessant plus de 60 autres, dont des enfants. Peu de temps après, une frappe contre une station d’essence a couté la vie à au moins 18 personnes. Ces attaques font suite aux récits bouleversants de 15 civils tués par une frappe aérienne contre une maison à Ibb, plus tôt en avril. D’autres frappes aériennes ont eu lieu près des locaux d’ONG internationales dans le gouvernorat de Saada et les bombardements continus dans Hodeïda ont forcé des centaines de familles à fuir ce mois-ci. A Taizz, les bombardements et les combats au sol ont également forcé des dizaines de milliers de personnes à quitter leurs maisons depuis le début de l’année. Les lignes de front près de Ibb ont aussi obligé toujours plus de civils à fuir leurs maisons, et plusieurs missiles tirés vers le Royaume d’Arabie Saoudite par Ansar Allah semblent avoir visés des infrastructures civiles et touchés des propriétés civiles privées. Ces incidents reflètent des tendances extrêmement inquiétantes, dans une guerre qui a déjà des conséquences terribles pour les populations civiles.

Toute attaque contre les civils et les infrastructures civiles est absolument inacceptable. Nous sommes alarmés par le mépris manifeste de toutes les parties au conflit pour la sécurité des femmes, des hommes et des enfants, dont le statut de civil leur assure d’être protégés face aux actes de guerre. La violence continue, le déclin économique, l’effondrement des services de base et les entraves à la livraison de l’aide continuent de causer des besoins humanitaires d’une ampleur colossale à travers le pays.

Nous appelons toutes les parties au conflit, et ceux qui ont de l’influence sur ces dernières, à respecter les lois de la guerre et à prendre des mesures immédiates pour assurer la protection des civils. Nous leur demandons de cesser les attaques contre les civils et les infrastructures civiles et de faciliter la livraison d’aide humanitaire à celles et ceux qui en ont besoin pour survivre. Enfin, nous appelons le Groupe d’éminents experts pour le Yémen à enquêter sur toutes les récentes violations et à en rendre compte. Le Yémen a besoin d’une solution politique, pas d’une solution militaire, et les parties au conflit doivent prendre leur responsabilité pour trouver une fin à cette guerre.

Ce communiqué a été signé par les organisations suivantes :

  • Action Contre la Faim
  • CARE
  • Danish Refugee Council
  • Global Communities
  • Handicap International
  • International Medical Corps
  • INTERSOS
  • Médecins du Monde
  • Mercy Corps
  • Norwegian Refugee Council
  • Saferworld
  • Save the Children
  • ZOA

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte