Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

haiti6-1_0-1.jpg

Communiqués de presse

En direct d'Haïti

Lundi 18 janvier 2010

haiti6-1_0-1.jpg

00h00 Port-au-Prince / 06h00 du matin Paris

Caroline nous envoie son premier rapport

« Port-Au-Prince est devenu un immense dortoir à ciel ouvert. Les populations manquent de tout pour couvrir leurs besoins de base : eau, nourriture, abri, couverture, matériel de cuisine… Quelques petites distributions ont eu lieu mais elles ne représentent qu’une goutte d’eau par rapport aux besoins. Il est urgent de démarrer des distributions à grande échelle de nourriture et de NFI (couvertures et abris temporaires en priorité). Les nuits sont froides et l’ombre rare en journée.

Les sites de distributions retenus correspondent aux points de rassemblement ou camps identifiés par l’équipe Eau & Assainissement. L’un des plus importants est celui du Champ-de-Mars situé au centre-ville. Il semblerait que le nombre de personnes soit moins important aujourd’hui qu’aux lendemains du séisme.

Lundi 18 janvierUn recensement des bénéficiaires a déjà été effectué dans 4 camps. Les sites retenus à ce jour sont :

  • Champs de Mars : 3.067 familles
  • Ste Marie (situé à Canapé Vert) : 970 familles
  • Place de Canapé Vert : 636 familles
  • Stade Sylvio : 393 familles

Au total, 5066 familles ont été recensées sur ces 4 camps, soit une estimation de 25.330 personnes.

La stratégie est de démarrer au plus vite les distributions dans les camps où le recensement a été effectué, c’est-à-dire dès réception des biscuits protéinés. En attendant l’arrivée des biscuits ACF en provenance de France une commande de 12 tonnes a été adressée au PAM, ce qui nous permettrait de démarrer les distributions au plus vite.

Aucun acteur présent en-dehors d’ACF n’a encore commencé des enregistrements/recensements dans les camps et n’a une idée du nombre de personnes qu’il prévoit de couvrir.

German Agro Action a annoncé la réception prochaine de 1.500 rations pour 15 jours (riz, pois, huile, sel). Ils n’auront pas la capacité de distribution et mettront certainement à disposition leur stock. Ils nous ont demandé si nous étions prêts à éventuellement travailler en collaboration avec eux.

Unicef devrait nous fournir 1.000 couvertures aujourd’hui, ce qui nous permettrait d’organiser une première distribution.

Le PAM doit diffuser un état de leurs stocks. Ils ont à disposition des cartes de bénéficiaires et nous leur avons fait une demande. Les cartes auront le logo PAM et non ACF, mais ça reste la solution la plus rapide et pratique. »

Lundi 18 janvier03h00 Port-au-Prince / 09h00 Paris

Réunion de la cellule de crise opérationnelle à paris qui se concentre sur les Ressources Humaines. Nous n’avons pas assez d’hommes sur place. On phosphore intensément : qui devons nous envoyer en plus, pour faire quoi et où ??? Nous sommes une quinzaine autour de la table à dessiner une organisation. Ce premier jet devra être validé par la mission.

03h30 Port-au-Prince / 09h30 Paris

Le comité de direction se réunit pour faire le point après le week-end. Erland nous rejoint.

Florence fait un point de situation : programme, équipes, besoin de fonds privés pour continuer les actions … On envoie un autre avion avec de la nourriture ? Voyons déjà les stocks du PAM. RDV est pris pour l’après midi-même entre elle et François sur le sujet.

04h00 Port-au-Prince / 10h00 Paris

Florence présente à François le DG et Gilles, le DAF : une demande d’affectation de fonds propres de 700.000 euros. Objectif : démarrer les actions de cash for work. L’idée est de donner soit de la nourriture soit des bons pour aller chercher de la nourriture au marché aux personnes qui pourraient déblayer les rues.

06h30 Port-au-Prince / 12h30 Paris

Le chef de mission a reçu des informations de Gonaïves. Les hôpitaux ont besoin de support pour s’organiser et assurer l’hygiène. Aujourd’hui (et depuis plusieurs jours) pas une goutte d’eau à l’intérieur de K-Soleil et les infirmiers passent d’un blessé à l’autre sans se laver les mains, sans gants. Les patients n’ont pas accès à l’eau. Leurs accompagnants doivent acheter de l’eau dans la rue mais n’ont déjà plus ou n’auront plus de cash du tout d’ici quelques jours.

ACF a décidé de soutenir les hôpitaux et les centres de santé : réparation du réseau d’eau, chloration, soutien sur l’hygiène, aide à la mise en place de repas pour les patients et accompagnants (mise à dispo de nos réchauds cantine).

A Port-au-Prince les équipes administratives tiennent une première réunion. Retour au boulot pour nos deux staffs haïtiens Berthony et Nadia (caissière). Retour au travail de Cara (assistante RH) prévu dans la semaine suivant les possibilités de transport depuis Gonaïves. Berthony se rend en ville pour évaluer avec un contact chez Unibank les possibilités de reprise des activités bancaires. Il faudrait contacter d’autres ONG pour connaître leur politique de gestion de la trésorerie !

Nous  préparons des communications aux bailleurs suite au séisme : état des pertes de matériel et de documents justificatifs des dépenses, retard sur la remise des rapports pour les contrats en cours. La phrase du jour revient à notre administrateur en charge des urgences, Nicolas : l’archiviste est revenu travailler mais il n’y a plus d’archives !

Priorités de l’équipe administrative et RH pour la semaine : entretiens avec le personnel sous contrat pour évaluation des situations personnelles et professionnelles suite au séisme.

08h30 Port-au-Prince / 14h30 Paris

Pierre a donné son feu vert « sécurité ». Lucille part avec William en exploration à Léogâne ! Christian essaie de récupérer des cartes des installations en eau dans la région de Léogâne pour les repérages de cette après-midi.

A Paris on aimerait bien savoir si les pompiers de Saint-Domingue vont nous aider à mettre de l’eau dans nos bladders. … allez Julien appelle….

09h30 Port-au-Prince / 15h30 Paris

Les camions viennent enfin remplir les 4 bladders du Champ de Mars : soulagement de tout le monde. La pénurie d’essence sur la ville limite tout le monde dans ses activités.

10h00 Port-au-Prince / 16h00 Paris

Réunion de coordination des acteurs en WASH à la Dinepa : chacun explique où il a commencé à travailler.

11h00 Léogâne / 17h00 Paris

Arrivée de Christian et Guillaume à Léogâne : la ville est détruite à 80%.

Une demi-heure plus tard, ils arrivent à mettre la main sur le maire : la Mairie est par terre, il a installé « ses bureaux » dans le square d’à côté.

11h40 Léogâne / 17h40 Paris

C’est parti pour la tournée des camps de la zone de Léogâne. Objectif : trouver des points d’eau sur lesquels ACF pourra installer des stations de potabilisation et recenser le nombre de personnes par camps.

12h00 Port-au-Prince / 18h00 Paris

Nico, l’admin, signe un contrat pour louer une maison avec un grand espace de stockage : enfin !

Pendant ce temps, Uwimana, la nutritionniste passe dans l’orphelinat « Enfant haïtien mon frère » : tous les enfants vont bien, ils reçoivent eau et nourriture.

16h Port-au-Prince / 22h00 Paris

Quelques informations en vrac nous parviennent des équipes :

  • Les autorités annoncent que 80.000 personnes sont enterrées à ce jour.
  • On estime à 1 million le nombre de personnes sans maison.
  • Le Gouvernement Haïtien annonce la réouverture des banques demain (30 a 40 agences).

19h00 Port-au-Prince / 01h00 Paris

La mission exploratoire à Léogâne s’est bien passée. Très bon accueil par la population. Une station d’eau va pouvoir être montée, peut-être aujourd’hui ou demain.

Les Couvertures UNICEF sont distribuées.

Mise en place de latrines : pas d’autorisation de creuser tranchées au Champ de Mars. Il va falloir envisager des bidons !

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.