Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Madagascar - Pascal Maitre MYOP © Pascal Maitre / MYOP

Communiqués de presse

Cyclone à Madagascar

Action contre la Faim intensifie ses opérations sur la côte Est

 

Qu’avez-vous observé sur place ?

 

Suite au passage du cyclone Batsirai le 5 février dernier, la majeure partie de la côte Est a été fortement impactée, tout particulièrement les régions de Vatovavy Fitovinany et Atsimo Atsinanana. Les régions périphériques d’Amoron’i Mania, Haute Matsiatra et Ihorombe ont également subi d’importants dégâts. Lors de nos évaluations sur place, nous avons constaté que plusieurs infrastructures ont été dévastées par les inondations et les vents violents. Des écoles ont été transformées en sites d’hébergement, privant de nombreux élèves de l’accès à l’école. Des routes nationales, des ponts et des hôpitaux ont été détruits. Nos équipes sur le terrain ont constatées que 93 centres de santé avaient été endommagés.

Les chiffres continuent d’augmenter et le dernier bilan du Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes (BNGRC) fait état de 121 morts, près de 140 000 personnes sans-abris, provoquant le déplacement de 30 000 personnes dans les 117 sites d’hébergement existants.

 

Quelle est la réponse d’Action contre la Faim ?

 

Nous intervenons en partenariat avec l’association locale ASOS, en concentrant nos activités dans trois secteurs : la santé nutrition, l’eau, assainissement, hygiène, et la sécurité alimentaire. La principale urgence consiste à rétablir l’accès à l’eau potable pour prévenir l’apparition de maladies liées au manque d’hygiène et aux eaux contaminées, comme la diarrhée et la dermatose.

De fait, deux stations productrices d’eau potable avec une capacité de 5 000 litres par heure seront installées provisoirement pour venir en aide à 7 500 personnes. Avec l’aide des communautés des zones affectées, 30 puits et/ou points d’eau seront nettoyés et désinfectés, et près de 1 000 familles recevront des produits de traitement d’eau, du savon et des seaux.

De nombreuses infrastructures ayant été détruites (pontons, pistes, points d’eau etc…), nous apporterons une aide financière (100 000 Ariary soit une vingtaine d’euros) à près de 3 000 familles afin de les aider à la restauration de leur espace de vie mais aussi à couvrir leurs besoins alimentaires. Les personnes les plus vulnérables (femmes, personnes âgées, personnes en situation de handicap, etc.), soit 10% des bénéficiaires, recevront une aide financière supplémentaire.

Près d’une centaine d’hôpitaux et centres de santé ont été détériorés. Pour pallier ce besoin et aux risques de malnutrition trois équipes mobiles mèneront des activités de prévention et de détection de la malnutrition sévère en lien avec les autorités et les agents communautaires, et en soutien aux centres nutritionnels malgaches impactés par le cyclone. Cette opération aura pour objectif de faciliter l’accès aux soins de 200 enfants dépistés malnutris aiguë sévère et 1 000 enfants en prise en charge intégrée des maladies de l’enfant.

 

Quels sont les enjeux pour vos équipes dans les jours à venir ?

 

L’un des principaux enjeux va être de s’assurer que l’ensemble de la réponse puisse se déployer correctement malgré la destruction de nombreuses infrastructures logistiques. Pour cela, nous allons travailler avec les communautés locales et nous assurer que l’approvisionnement international réponde aux besoins.

Nous affréterons donc, dès la semaine prochaine, avec l’aide de notre partenaire AIRBUS, un avion-cargo qui nous permettra d’acheminer 23 tonnes de matériels essentiels dans le pays. Cette aide bénéficiera à plus de 10 000 personnes.

En cette période cyclonique, les tempêtes se succèdent avec plus au moins d’intensité et provoquent de fortes précipitations augmentant les risques d’inondations dans différentes zones de la Grande Ile. Nos équipes restent attentives et mobilisées pour répondre aux besoins des personnes affectées par ces événements.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.