Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

En chemin pour chercher de l'eau potable - Yémen © REUTERS/Khaled Abdullah

À la Une

Yémen

La population est privée d’accès aux services de base et à l’eau potable

 

Cinq ans après le début du conflit, 19,7 millions de personnes n’ont pas accès à des soins de santé adéquats et plus de la moitié de la population au Yémen se trouve en situation d’insécurité alimentaire grave.

Les conflits armés et la violence qui en découle ont un impact dévastateur sur les civils. Les populations sont les premières victimes de la dégradation des réseaux hydrauliques. Les équipes d’Action contre la Faim le voit chaque jour avec la propagation des maladies, une mortalité élevée parmi les enfants de moins de cinq ans et la détérioration générale de l’état nutritionnel de la population. Ce n’est donc pas surprenant que le pays ait dû faire face à la pire épidémie de choléra que le monde ait connu avec 1,7 millions de personnes touchées et près de 3500 morts depuis 2016.

 

La guerre, un fléau pour la santé des Yéménites

 

Environ 51% de la malnutrition dans le monde est associée à des conditions des infrastructures d’accès à l’eau et à l’hygiène inadéquates. Aujourd’hui, 7 millions de personnes souffrent de malnutrition à travers le pays, dont 2 millions d’enfants, ce qui représente un enfant sur cinq.

L’effondrement du secteur de l’eau et l’assainissement a conduit le pays à être dépendant de l’aide humanitaire. 4 millions de personnes dépendent ainsi de l’approvisionnement en eau par camion-citerne. Cependant, ce système a ses limites car le pays est régulièrement affecté par des pénuries de carburants qui empêchent les camions de rouler et d’effectuer des distributions.

Au Yémen la plupart des réseaux de traitement et de distribution d’eau dépendent de carburant pour rester fonctionnels. Les pompes à forages sont alimentées par des générateurs qui ne peuvent marcher uniquement avec du carburants, l’eau est livrée par camion et ces derniers ne peuvent rouler sans essence. Avec la disponibilité limitée et l’augmentation inexorable des prix des carburant dû au blocus sur le pays, de nombreuses communautés n’ont plus les moyens d’avoir accès à de l’eau propre ce qui provoque des répercussions sanitaires dramatiques.

Remplissage d'un bidon d'eau potable -Yémen © REUTERS/Abduljabbar Zeyad
Enfants au puits - Yémen © REUTERS/Eissa Alragehi
1/2

Pour des millions d’enfants au Yémen l’accès à l’eau potable de bonne qualité est une question de survie. Les équipes d’Action contre la Faim interviennent au quotidien auprès des populations pour apporter un soutien à la réhabilitation des réseaux d’eau et des puits communautaires, et effectuer un suivi de qualité d’eau.

 

 

Par exemple, plus de 27.000 personnes peuvent bénéficier de l’approvisionnement quotidien en eau par camion dans le campement d’Al-Hali dans le gouvernorat d’Hodeïda. Des programmes en sécurité alimentaire de distribution des coupons et transferts monétaires permettent aux familles d’avoir un revenu complémentaire pour leurs besoins de première nécessité y compris l’achat d’eau lorsqu’aucune source n’est disponible.

En 2016, 60% des personnes souffrant de la faim dans le monde vivaient dans des pays touchés par les conflits. Au Yémen, depuis plus de 5 ans désormais, les populations civiles se retrouvent piégées dans un cercle vicieux d’un conflit sans fin qui a plongé le pays dans une crise majeure de santé publique. Grâce à ses 274 collaborateurs, Action contre la Faim met en œuvre des programmes humanitaires et s’efforce de fournir de l’aide vitale aux populations depuis le début du conflit. Au Yémen, chacun doit bénéficier d’accès à l’eau libre et sans conditions.

 


Action contre la Faim est présente au Yémen depuis 2012 et soutient une dizaine d’établissements de soins de santé avec un ensemble de service minimum, y compris le traitement des cas de malnutrition aiguë sévère et de malnutrition aiguë modérée. Dans le cadre de sa réponse d’urgence, les équipes d’Action contre la Faim distribuent des kits d’hygiène et des kits de dignité aux déplacés. Une telle approche intégrée et inclusive est une stratégie à long-terme pour mieux répondre aux besoins des personnes en détresse. Action contre la Faim et en œuvre des programmes dans les gouvernorats septentrionaux d’Al-Hodeida et Hajjah, ainsi que dans les gouvernorats d’Aden, Abyan et Lahij dans le sud du pays. Avec 274 employés répartis sur trois bases (Sana’a, al-Hodeida, Aden) et deux sous-bases (Hajjah et al-Jhojha), le principal objectif d’Action contre la Faim au Yémen est de soulager les souffrances causées par la malnutrition, à la fois en la traitant quand elle apparait et en s’attaquant à ses causes sous-jacentes.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.