Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

yemen_4-1.jpg © Florian Seriex

À la Une

Yémen

la fermeture de l’aéroport de Sanaa entrave l’acheminement de l’aide humanitaire

yemen_4-1.jpg © Florian Seriex

La fermeture du principal aéroport du pays, il y a un an aujourd’hui, piège des millions de Yéménites. Et elle entrave l’arrivée de produits de base ainsi que de l’aide humanitaire.

10 000 personnes sont mortes faute de pouvoir se rendre à l’étranger pour recevoir des soins médicaux

L’impact de la fermeture de l’aéroport international de Sanaa est gravissime pour les populations yéménites. Près de 10 000 personnes sont mortes parce qu’elles n’ont pas pu recevoir une aide médicale internationale, selon le ministère de la Santé yéménite. Cette estimation représente les victimes cachées de la guerre qui déchire le Yémen. Ce chiffre serait équivalent au nombre de personnes tuées par les combats.

Avant le conflit, environ 7 000 Yéménites voyageaient à l’étranger chaque année pour accéder à des traitements médicaux, selon le bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA). En raison de la crise humanitaire et de la guerre, le nombre de personnes qui ont besoin de se rendre à l’étranger pour recevoir des soins de santé a fortement augmenté : 20 000 Yéménites au cours des 24 derniers mois.

La fermeture de l’aéroport de Sanaa les oblige à chercher des alternatives, souvent dangereuses, pour quitter le pays. Certains font 10 à 20 heures de route à travers des zones de combats pour rejoindre d’autres aéroports.

La fermeture de l’aéroport de Sanaa est une violation à la déclaration universelle des droits de l’Homme

Les Yéménites font face à de nombreuses difficultés pour se rendre à l’étranger, que ce soit pour recevoir des soins médicaux, un voyage professionnel, ou rendre visite à des proches. Cette situation est une violation de la liberté de circulation des populations, un droit protégé dans l’article 13 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Les ONG dénoncent les entraves à l’acheminement de l’aide humanitaire

La fermeture du principal aéroport international du Yémen a également un impact négatif sur l’acheminement de l’aide humanitaire. 20 millions de personnes ont actuellement besoin d’une aide d’urgence alors qu’elles font face à une sévère épidémie de choléra. Certaines parties du pays souffrent également de conditions proches de la famine.

Les 15 ONG soulignent l’importance de la livraison sans entrave de l’aide humanitaire. Nous demandons la réouverture immédiate de toutes les voies de circulations domestiques et internationales.

  • ACTED
  • Action contre la Faim
  • ADRA
  • CARE International
  • Danish Refugee Council
  • Human Appeal
  • International Rescue Committee
  • Islamic Help Uk
  • Médecins du Monde
  • Mercy Corps
  • Norwegian Refugee Council
  • SaferWorld
  • War Child UK
  • World Relief Germany
  • ZOA

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.