Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

southsudan-1.jpg

À la Une

Soudan du Sud

Stabilisation progressive de l’épidémie de choléra dans le sud de Juba

southsudan-1.jpg

Juba – 19 juin 2014.

Il n’est pas aisé de se déplacer dans Juba. Si les grands axes qui relient les bâtiments administratifs sont en bon état, la majorité des routes ne sont que terre et poussière. Depuis juillet 2011, Juba a connu des pics de croissance incroyables entre afflux massifs de populations rurales et développement immobilier. Cette expansion tous azimuts et le conflit politique en cours en font l’une des villes les plus chaotiques et éclatées du Nord de l’Afrique. Ces facteurs ont joué un rôle majeur dans la propagation de l’épidémie de choléra qui frappe depuis plus d’un mois la capitale qui ne dispose pas des ressources vitales nécessaires pour garantir les soins de bases à sa population.

 

« Nous sommes conscients des faiblesses structurelles. Seuls 30% des habitants ont accès à de l’eau traitée et cette eau passe par des conduits en mauvais état ». (Peter Mahal Dhieu, Directeur de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement – Ministère de l’électricité).

 

L’épidémie de choléra s’est lentement stabilisée, mais si elle venait à dépasser les limites de la ville, elle serait lourde de conséquences pour l’ensemble du pays.

Les zones où la maladie est la plus virulente ont été répertoriées. Notre équipe d’Urgence Choléra concentre ses efforts dans le Sud de Juba où sont engagées des campagnes de sensibilisation sur les dangers du choléra, les équipes d’ACF multipliant les rencontres dans les écoles ou les marchés afin de promouvoir de bonnes pratiques d’hygiène.

Il faut faire preuve d’imagination lorsque l’on souhaite diffuser des informations sur ce genre de sujets. Francis, un bénévole, a réalisé de nombreuses présentations auprès du public afin de le sensibiliser. Las de ce mode de fonctionnement, il a écrit un texte qu’il chante à chaque nouvelle rencontre au sein d’une communauté.

Dans les quartiers qui n’ont pas été aussi durement touchés par l’épidémie, les équipes d’ACF présentent des techniques préventives : Il est essentiel que les chefs des différentes communautés s’emparent des messages de sensibilisation au plus vite.

 

Juba n’est hélas plus la lueur d’espoir qu’elle fût il y a trois ans lors de la déclaration d’indépendance du Soudan du Sud. Pour des milliers d’habitants démunis, les ressources sont quasiment inexistantes  et l’insécurité alimentaire en pleine croissance, comme le révèlent les évaluations en cours. Le manque de soutien pour les foyers les plus démunis est visible à chaque coin de rue et la collecte des ordures est quasi inexistante. Le gouvernement ne dispose pas des ressources suffisantes pour développer de tels programmes et de nombreuses rues sont dans un état déplorable. Ce sont les habitants qui se chargent du nettoyage de leurs quartiers : ils balaient les rues, récoltent les déchets et font tout leur possible pour garder un espace public propre et sûr. Les communautés ont à cœur de faire tout leur possible avec les ressources dont elles disposent et le travail des équipes d’ACF est de leur apporter un maximum de soutien afin d’enrayer la propagation du choléra.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.