Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

article_jma_12102012-1.jpg

À la Une

#SceneDeCrime

arrêtons le massacre !

article_jma_12102012-1.jpg

Le gouvernement français a relayé l’alerte. « La hausse des prix des céréales et des oléagineux constatée sur les marchés mondiaux ces derniers mois a pris des proportions inquiétantes. Elle est susceptible de mettre en péril la sécurité alimentaire des pays les plus pauvres », a mis en garde le Ministère de l’agriculture, appelant les ministres du G20 agricole qui doivent se réunir à Rome à la mi-octobre, à se pencher sur la volatilité des prix alimentaires et la réponse aux urgences.

 

  • Alors que les hausses de prix alimentaires ralentissent les progrès effectués dans la lutte contre la faim,
  • Alors que l’envolée des prix alimentaires de 2008 et de l’effondrement économique mondial ont fait basculer 115 millions de personnes dans la pauvreté et la faim,
  • Alors que la crise alimentaire du Sahel, avec son lot de victimes, vient de rappeler douloureusement la nécessité de prendre au plus vite des mesures de prévention et d’atténuation des crises alimentaires.

OUI, il est urgent de prendre des mesures limitant la volatilité des prix et assurant l’accès de chacun à l’alimentation

NON, il ne suffit pas d’assurer la sécurité alimentaire.

 

Il faut :

 

  • Faire de la sécurité nutritionnelle un objectif prioritaire des politiques mises en place : assurer non seulement l’accès à une nourriture en quantité suffisante, mais également l’accès à une nourriture saine et nutritive, qui seule permet de se maintenir en bonne santé.
  • assurer que toutes les personnes sous-nutries aient accès au traitement nécessaire.

 

Aujourd’hui, 10 000 enfants et femmes meurent par jour des conséquences de la sous-nutrition. Une véritable hécatombe, d’autant plus révoltante que ces enfants pourraient être sauvés, grâce à des traitements efficaces et peu coûteux qui ont déjà fait leurs preuves.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.