Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

RCA_Bouar_WASH (10) © Action contre la Faim RCA

À la Une

République centrafricaine

Réponses d’urgence aux déplacés suite aux violences post-élections

En République centrafricaine, les populations civiles continuent de payer le prix des violences commises suite à l’élection présidentielle de Décembre 2020. Les déplacements des populations, l’arrêt des importations suite au blocage aux frontières orchestré par les groupes armés alors que le pays importe les produits de première nécessité, ont aggravé les conditions de vie des centrafricains. Malgré la réouverture progressive de l’axe principal entre Bangui, la capitale de la RCA, et le Cameroun où sont bloqués près de 1600 camions transportant des denrées alimentaires ou essentiel, la situation humanitaire reste critique dans un pays déjà fragilisé.

Selon OCHA, plus de 240 000 personnes à l’intérieur de la République centrafricaine ont été déplacées depuis la mi-décembre à cause des violences. Bien que la moitié des personnes déplacées sont rentrées chez elles ces dernières semaines, plus de 117 000 personnes restent déplacées à l’intérieur du pays. Fin janvier, on comptabilisait 105 000 nouvelles personnes ayant fui vers les pays voisins.

Pour venir en aide aux populations impactées par les déplacements, Action contre la Faim a dépêché son équipe de mécanisme de réponse rapide (RRM) à Lithon, à 22km de Bangui.

"Les personnes ont quitté précipitamment leurs villages du fait des affrontements. Ils n’ont rien emporté avec eux donc nous avons mis en place une réponse rapide pour leur fournir les articles ménagers essentiels dont ils ont besoin."
Mathilde Lambert
directrice d’Action contre la Faim, République centrafricaine

A Lithon, ce sont 526 familles soit 2 607 personnes qui ont reçu des kits d’articles non alimentaires et des kits d’hygiène. Parmi les articles ménagers essentiels, on retrouve une bâche, des nattes, des couvertures, une moustiquaire et un pagne de 3 mètre pour s’installer et se protéger de l’environnement, un kit cuisine ainsi que des savons et récipients pour transporter de l’eau de manière sûre en évitant les contaminations extérieures. Le kit d’hygiène comprend de surcroit des sous-vêtements et des protections menstruelles ainsi qu’un seau.

RCA_Bouar_WASH (9) © Action contre la Faim RCA

RCA

© Action contre la Faim RCA

RCA_Bouar_WASH (14) © Action contre la Faim RCA

RCA

© Action contre la Faim RCA

RCA_Bouar_WASH (8) © Action contre la Faim RCA

RCA

© Action contre la Faim RCA

RCA_Bouar_WASH (10) © Action contre la Faim RCA

RCA

© Action contre la Faim RCA

1/4

Dans l’ouest du pays, à Bouar, où plus de 12 000 personnes sont déplacées internes, les équipes d’Action contre la Faim interviennent pour apporter de l’eau potable. Six bladders, citernes d’eau mobiles, ont été installés. Quatre dans des sites et deux sur des camions pour l’approvisionnement. Au total, ce sont six sites qui sont approvisionnés en eau potable.

« De manière journalière, nous fournissons de l’eau pour environ 11 000 personnes, complète Mathilde Lambert. Nous étions déjà présents à Bouar avec notre équipe de RRM car c’est une région où les besoins humanitaires sont présents. Nous menions des activités de distribution de nourriture et de prise en charge en santé mentale et pratiques de soins. Là-bas, 18% des nouveau-nés pèsent moins de 2,5 kg à la naissance . Avec les nouveaux déplacements, l’insécurité alimentaire déjà présente dans cette zone, et le manque d’accès aux soins, on craint une hausse de la malnutrition aiguë sévère chez les enfants. Le fait de fournir de l’eau potable, au-delà d’un besoin essentiel pour chacun, permet de diminuer les risques de maladies diarrhéiques qui sont souvent un facteur qui fait tomber les enfants dans cette malnutrition. »


Les activités de réponse d’urgence aux personnes déplacées ont été soutenues par UNICEF à Lithon, MSF, CICR et UNICEF à Bouar.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.