Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

tchad_4-1.jpg

À la Une

Tchad

On ne s’improvise pas humanitaire

tchad_4-1.jpg

De retour du Tchad, je découvre l’ampleur des conséquences de cette affaire sur nos organisations. Action contre la Faim fait aujourd’hui partie des rares associations humanitaires françaises à intervenir dans l’Est du Tchad et assiste à ce titre des dizaines de milliers de déplacés dans la zone. Constater à mon retour qu’un discrédit pèse sur l’ensemble des ONG du fait du comportement d’une structure délictueuse et immorale qui ose se qualifier d’humanitaire me révolte.

 

L’attribution du qualificatif humanitaire est déjà une usurpation. Comment se qualifier d’humanitaire quand les principes mêmes de cette organisation consiste à soustraire des enfants à leur familles d’origine. Au nom de quels principes, de quelles valeurs peut-on en arriver là ?

Les Tchadiens ont fait preuve d’une certaine pondération et de lucidité dans leurs réactions vis-à-vis des organisations d’aide. J’étais vendredi à Abéché et n’ai constaté aucun geste d’animosité de la population à notre égard. Mieux, le gouverneur de la région du Ouaddaï a réuni les agences des Nations Unies et les ONG  la semaine dernière. Le sentiment de trahison et de colère est encore omniprésent. Certains commentateurs tchadiens évoquent la comparaison avec les mécanismes de l’esclavage… Malgré cette émotion, le gouverneur nous tient des propos mesurés, responsables, faisant parfaitement la part des choses entre les agissements délictueux de Children’s Rescue et l’assistance qu’apportent depuis des années les ONG au Tchad.

 

On ne s’improvise pas humanitaire ! L’action humanitaire est guidée par des principes de transparence, de respect des populations, de respect de l’individu lui-même et par un souci permanent de professionnalisme. Les équipes expatriées qui interviennent sur ces programmes sont sélectionnées sur la base de leurs compétences, de leur expérience, de leur capacité à gérer des situations complexes et délicates. Les actions des ONG sont évaluées, contrôlées en interne et en externe, notamment par les bailleurs de fonds, la cour des comptes, le comité de la Charte…

Les ONG professionnelles travaillent ensemble sur le terrain, coordonnent leurs actions entre elles et sont en lien avec les autorités tchadiennes. L’encadrement réglementaire est assuré.

 

Dans le cas de l’Arche de Zoé, il y a clairement eu des manœuvres de dissimulation, un simulacre d’évacuation sanitaire comme un hold-up qu’il était difficile pour les autorités tchadiennes d’imaginer.

A l’instar des Tchadiens qui ont dès les premiers jours fait la part des choses,  mon souhait le plus sincère est que les français distinguent clairement les agissements amateurs et délictueux du travail de fond, professionnel et responsable, effectué depuis des années par les humanitaires au Tchad et ailleurs dans le monde.

 

F.Danel, Directeur Général d’Action contre la Faim

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte