Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

haiti2_3-1.jpg

À la Une

Haïti

Les ONG demandent un engagement des donateurs sur 10 ans pour reconstruire un « nouvel Haïti »

haiti2_3-1.jpg

« Avec une mobilisation immédiate pour Haïti en réponse au séisme du 12 janvier, une connaissance aigüe des enjeux et une collaboration de plusieurs années avec les partenaires locaux, les ONG internationales doivent être entendues lors de cette conférence, au même titre que les autres donateurs » souligne Bénédicte Hermelin, vice-présidente de Coordination SUD et directrice du Gret.

Les ONG internationales demandent :

1. Un engagement décennal des donateurs pour un « nouvel Haïti » :

Une aide initiale sur 10 ans est indispensable pour assurer la durabilité des actions pour la reconstruction et le développement d’Haïti. Une autre conférence des donateurs pourrait être prévue à mi-parcours en 2015 pour mesurer les avancées et l’état des besoins du pays. La reconstruction et le développement ne devront pas se limiter aux zones touchées par le séisme, mais également concerner d’autres parties du pays tenant compte des déplacements de populations.

2. Une reconstruction qui devra prendre en compte les difficultés antérieures au séisme

« Les conséquences dramatiques du séisme du 12 janvier ont été exacerbées par des causes antérieures » témoigne Florence Daunis, chef de file de la commission humanitaire de Coordination SUD et directrice des opérations chez Action contre la faim. « La lutte contre la pauvreté et les inégalités doit être au coeur de l’action du gouvernement haïtien et de la communauté internationale ». L’exemple du tsunami a montré le danger de privilégier la reconstruction de l’infrastructure au détriment des services sociaux de base (santé, éducation, accès à l’eau, sanitaires). Cette erreur ne devra pas être reproduite pour Haïti. Assurer l’égalité des genres, minimiser la militarisation de l’aide et prévenir la violence sont autant de défis qu’il faudra relever dans le cadre de la reconstruction d’Haïti.

3. Une collaboration étroite entre un Haïti souverain et les ONG internationales

Le gouvernement haïtien devra être le garant d’un cadre coordonné, donnant les recommandations et les lignes directrices de la stratégie de reconstruction et de développement d’Haïti. « Il faut tirer des enseignements des crises passées, ne pas se substituer aux autorités publiques, mais bien inscrire toutes les opérations d’urgence comme de développement dans le cadre des priorités décidées par le gouvernement », renchérit Bénédicte Hermelin. Condition pour l’efficacité des actions menées, ce cadre devra impliquer activement toutes les parties prenantes, dès le processus de décision, notamment les populations les plus vulnérables (femmes, personnes handicapées, etc.) et les ONG locales et internationales. Les ONG internationales demandent au gouvernement Haïtien la nomination de trois représentants d’ONG (européennes, américaines et haïtienne) au sein des entités de coordination de l’urgence (commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti, ICRH) et de la reconstruction et du développement (agence pour le développement d’Haïti, ADH).

Contacts presse:

Julia BELUSA : 01 43 35 82 22 / jbelusa@actioncontrelafaim.org

Marie BESSIERES : 01 44 72 87 14/ bessieres@coordinationsud.org

Coordination SUD – Solidarité Urgence Développement est la coordination nationale des ONG

françaises de solidarité internationale. Fondée en 1994, elle rassemble aujourd’hui six collectifs d’ONG (CLONG-Volontariat, CNAJEP, Coordination d’Agen, CRID, FORIM, Groupe Initiatives) et plus de 130 ONG qui mènent des actions humanitaires d’urgence, d’aide au développement, de protection de l’environnement, de défense des droits humains auprès des populations défavorisées et aussi des actions d’éducation à la solidarité internationale et de plaidoyer.

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.