Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

securité alimentaire kenya vache © Paul Otieno pour Action contre la Faim Kenya

À la Une

Sécurité alimentaire

Sauver les vaches pour sauver des vies

La maladie a tué jusqu’à 8 000 bovins dans le comté de West Pokot, où le bétail est la principale source de revenus et de nourriture pour de nombreuses familles.

Les agriculteurs ont eu le cœur brisé et beaucoup ont été secoués par la perte soudaine de revenus. Certains hommes, dévastés par ce qu’ils ont perdu, ont quitté leur maison pour un moment de recueillement.

 

"Dans notre communauté lorsque notre bétail meurt, c’est comme si nous perdions un proche."
Solomon Chepkobol, un agriculteur
West Pokot, Kenya

Solomon Chepkobol, un agriculteur, a perdu cinq taureaux à cause de la dermatose nodulaire contagieuse lui coûtant environ 3 000 dollars.

En plus de la propagation de la dermatose nodulaire contagieuse, West Pokot a récemment connu des épidémies de deux autres maladies du bétail, la fièvre aphteuse et « la jambe noire » (aussi appelée « pourriture molle »), qui affectent les moutons et les bovins. Les inondations fréquentes à West Pokot et dans d’autres régions exposent également le bétail à un risque accru de maladies infectieuses et de mauvaise santé. Avec peu de vétérinaires dans le vaste comté, de nombreux agriculteurs ont dû se débrouiller par eux-mêmes pour assurer leur survie et celle de leur bétail.

securité alimentaire kenya vache © Paul Otieno pour Action contre la Faim Kenya

« Nous n’avions jamais vu ça », a déclaré un agriculteur. « Nous nous occupons nous-mêmes de nos vaches et n’appelons les vétérinaires que lorsque la vache ne va pas mieux. »

Les bovins n’ont pas réussi à guérir tout seul du virus : ils ont arrêté de manger, des blessures hideuses sont apparues sur leur peau et beaucoup sont morts. Les familles, en particulier celles avec de jeunes enfants, ont souffert lorsque, soudainement, il n’y avait plus de lait à boire.

 

 

Avec le soutien et les approvisionnements de nos partenaires, Action contre la Faim a aidé à vacciner des centaines de milliers de vaches et soutenu les agents de santé animale de la région. En parallèle, nos équipes continuaient à soutenir les communautés touchées par des catastrophes naturelles, notamment les inondations et la sécheresse. Nos équipes ont également soutenu et facilité des visites éducatives de vétérinaires dans les communautés, où ils ont enseigné aux agriculteurs des nouvelles techniques pour soigner les vaches et prévenir la propagation de la maladie.

securité alimentaire kenya vache © Paul Otieno pour Action contre la Faim Kenya

Le Dr James Merisya, directeur des services vétérinaires du comté de West Pokot, et son équipe ont aidé à vacciner plus de 100 000 vaches avec le soutien d’Action contre la Faim, de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et du Bureau américain d’assistance en cas de catastrophe à l’étranger (OFDA).

Selon le Dr Merisya, l’intervention d’Action contre la Faim était une «grâce salvatrice, une lumière très vive dans un tunnel qui était très sombre» parce que le comté n’avait pas assez d’argent pour se procurer des vaccins  «Dire ‘merci’ ne suffit pas aux personnes qui nous ont aidé  lorsque nous étions en difficulté. »

« Sans les gens d’Action contre la Faim, du FAO et du comté, j’aurais perdu tout mon troupeau. Ils ont vacciné et soigné mes vaches », dit Solomon. « Je prie pour eux, pour qu’ils vivent longtemps et dans la prospérité. »

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.