Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

inondation-1.jpg

À la Une

Inondations

Action contre la faim envoie une équipe d'urgence et mobilise sa délégation locale dans le pays

inondation-1.jpg

« La population était en train de se remettre des inondations de l’an passé, quand le Rio est de nouveau sorti de son lit » explique Alfonso Ruibal, le chef de mission d’Action contre la faim en Bolivie. Et il insiste en précisant que « la vulnérabilité de la population augmente d’année en année et le nombre de sinistrés est beaucoup plus important qu’en 2006. »

 

En réponse à la situation d’urgence, c’est toute une logistique au service de programmes d’assainissement de l’eau qui a été mise en place, aujourd’hui, de Madrid et en collaboration avec la mission en Bolivie. Ceci afin d’abord d’évaluer les dommages puis de distribuer de l’eau potable et des kits d’hygiène à une partie de la population affectée. « Nous enverrons un stock avec du matériel depuis l’Espagne puisque tout ce que nous distribuerons, nous pouvons l’acheter ici. Chaque fois que c’est possible, nous préférons acheter tout le matériel dans le pays touché » clarifie Guillermo Pérez, directeur de la Logistique d’Action contre la Faim.

 

Le Rio Grande est une rivière de plaine, c’est-à-dire, pratiquement plate, mais également sujette à d’importantes variations de niveau. C’est pourquoi ces débordements sont habituels et quasi cycliques. « Le problème, c’est que depuis quelques années, la population s’établissait de plus en plus sur les bords de la rivière pour développer des activités agricoles, augmentant ainsi son risque d’essuyer des dommages et des pertes qui deviennent irréparables » explique Alfonso. Alors que certaines communautés ont définitivement abandonné cette zone, d’autres –nombreuses- continuent d’y revenir dès que la rivière retourne dans son lit. Par conséquence, le récent débordement a affecté plus de 300 communautés, en laissant 61200 victimes et 660 familles sans foyer.

 

Action contre la Faim mènera une partie de cette intervention avec le financement de l’Agence Espagnole de Coopération Internationale (AECI). L’organisation intervient en Bolivie depuis 2000, sur des projets d’assainissement des eaux et la prévention des désastres.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.