Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

logo_action_contre_la_faim-253.png

À la Une

Gaza

Evaluation des besoins et première réponse d’urgence

logo_action_contre_la_faim-253.png

L’annonce du cessez le feu de 72 heures a été accueilli avec un sentiment mitigé par la population de Gaza, après l’échec de l’accord sur la dernière trêve humanitaire. Le bilan humain et matériel laisse la population extrêmement choquée. Selon le rapport OCHA (Office de coordination des affaires humanitaires) depuis le début des hostilités, 1814 Palestiniens ont été tués, dont 1312 civils et au moins 408 enfants.

 

Des besoins urgents d’approvisionnement en eau

 

Le directeur pays d’ACF est entré aujourd’hui dans la bande de Gaza et rapporte que les dommages causés aux infrastructures dans le nord sont considérables. Certains quartiers de Gaza sont totalement détruits et la quasi-totalité des habitants n’ont plus accès à l’eau ni à l’électricité. L’eau courante est devenue le besoin le plus urgent. Les approvisionnements locaux sont insuffisants pour subvenir aux nécessités de la population en eau potable et à usage domestique. Tandis que le cessez le feu permet les premières interventions, la majorité des foyers et infrastructures publiques dépendent presque entièrement des convois d’approvisionnement en eau. Plusieurs organismes ont commencé la distribution d’eau, en espérant que le cessez le feu de 72 heures leur laisse le temps d’atteindre le maximum de personnes dans le besoin. Les capacités de stockage de l’eau potable sont encore limitées, en particulier pour les groupes de déplacées. Les points d’approvisionnement dans les villages ne fournissement pas assez pour satisfaire tous les besoins. La réponse WASH (eau, assainissement et hygiène) des humanitaires doit distinguer l’approvisionnement en eau à usage domestique de celle destinée à la consommation afin d’économiser l’eau disponible dans le réseau. De plus, les convois d’approvisionnement ont des difficultés à trouver de l’eau potable, car la production locale de chlore et extrêmement réduite.

 

Khan Younis, une région très touchée

 

Selon les rapports émis par d’autres organismes, le gouvernorat de Khan Younis, au sud de la bande de Gaza est l’un des plus touché par le conflit. Pour le moment, l’équipe d’urgence d’ACF intervient principalement dans la région, avec une première distribution de denrées alimentaires. 500 mètres de tuyaux destinés à la réparation du réseau de canalisation ont également pu être livrés. L’équipe d’ACF élabore actuellement des plans d’interventions et des logistiques d’approvisionnement pour subvenir aux besoins de la population durant les deux prochains mois. A ce stade, les conditions et logistiques d’interventions sont extrêmement difficiles mais ACF prévoit la distribution d’eau potable par camions citerne dans les régions de Khan Younis et de Rafah dans les prochains jours ainsi qu’une intervention WASH de réhabilitation de réseaux d’alimentation en eau dès que possible.

Plus de chiffres : https://infogr.am/urgence-gaza-0608?src=web

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.