Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Afghanistan © Sandra Calligaro pour Action contre la Faim

À la Une

Afghanistan

Des besoins humanitaires incompressibles qui ne cessent pas avec la crise

En effet, une large partie de la population afghane compte sur l’aide humanitaire pour survivre au quotidien. Plus de 550 000 personnes sont déplacées et nos équipes sont inquiètes pour la santé des enfants malnutris qui ne reçoivent plus leurs traitements pourtant vitaux.

 

Un enfant sur deux est malnutri¹

 

Action contre la Faim est présente en Afghanistan depuis 1979. Dans ce pays où plus de la moitié de la population – 18 millions de personnes – a besoin d’aide humanitaire, l’accès aux services de base de santé, nutrition, eau et hygiène est insuffisant. Les conséquences sont dévastatrices notamment pour les enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition aiguë.

Nos dernières enquêtes nutritionnelles d’avant la crise montrent des taux de malnutrition aiguë élevé chez les enfants. Menée dans la province de Ghor en décembre 2020, l’étude d’Action contre la Faim met en évidence des taux de malnutrition aiguë combiné de 15,90%² chez les enfants de moins de 5 ans dont 3,40% souffrant de malnutrition aiguë sévère, la forme la plus sévère. Les résultats démontrent également des taux de malnutrition chronique de 45,5% soit au-delà du seuil d’urgence défini à 30%. Au total dans le pays, 3,1 millions d’enfants souffrent déjà de cette maladie pourtant soignable.

 

Nos opérations sont essentielles

 

En 2020, 52 246 enfants de moins de cinq ans et 13 416 femmes enceintes et allaitantes ont été pris en charge dans nos activités en santé et nutrition.

Aujourd’hui, après un temps d’arrêt, dans les provinces d’Helmand, Ghor, Daykundi et de Badakhshan, nos équipes travaillent à la reprise des cliniques mobiles de santé et de nutrition qui permettent d’atteindre les personnes les plus isolées. Les centres de santé se préparent pour accueillir de nouveau les enfants et les femmes enceintes et allaitantes atteints de malnutrition aiguë sévère dont le traitement a été interrompu. Les activités d’agriculture animées par nos experts en sécurité alimentaires et moyens d’existence vont être planifiées à nouveau pour permettre à chacun de se former afin d’être autosuffisant en terme de nourriture et de pouvoir dégager un petit revenu.

« Nous travaillons pour que les activités reprennent le plus rapidement possible auprès de tous, femme comme homme, fille comme garçon », explique Philippe Hamel, Directeur régional des opérations en Asie pour Action contre la Faim. « La population subit des conditions de conflit depuis plus de 40 ans, à cela s’ajoute les effets du changement climatique et les impacts du COVID-19. Si la communauté internationale leur tourne le dos aujourd’hui, les conséquences humanitaires seront désastreuses. »

Action contre la Faim se tient prête à reprendre ses activités dès que possible en accord avec les principes humanitaires de neutralité, d’impartialité et d’indépendance. Action contre la Faim appelle la communauté internationale à maintenir son engagement envers la population afghane notamment en finançant le plan de réponse humanitaire qui n’atteint que 39% du montant nécessaire. Dans la lutte contre la faim, le soutien de chacun compte. 

 


1 HNO 2021
2 Integrated Nutrition, Mortality, and IYCF SMART Survey Final Report Ghor Province, Afghanistan 25th November to 07th December 2020, Action contre la Faim, SP.10

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.