Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

dsc_0673__large-1.jpg

À la Une

BILAN DES ACTIVITES D'ACF

dsc_0673__large-1.jpg

REGION OUEST :

Assurer l’accès aux soins des enfants malnutris

Le chaos général a mis à mal les structures sanitaires du pays. Face à cette situation, l’un des volets de l’intervention d’Action contre la Faim consiste à assurer le dépistage et l’accès aux soins des enfants malnutris. Les équipes ACF viennent donc en soutien aux centres de santé existants, à travers un appui technique et logistique.

  • 150 agents de santé communautaires ont été formés par ACF et pratiquent des dépistages actifs dans les communautés.
  • 12 sites de prise en charge de la malnutrition aigue sévère ont été ouverts dans des centres de santé existants (12 autres vont ouvrir sous peu)afin de traiter les enfants atteints de malnutrition aigue sévère
  • 2 unités nutritionnelles thérapeutiques intégrées à des hôpitaux de la région traitent les enfants atteints de malnutrition aigue sévère avec complications.

Par ailleurs, un dépistage systématique des enfants bénéficiaires des programmes de cantines est effectué. ACF apporte un soutien technique à l’ONG locale Asapsu, en charge du traitement nutritionnel dans le camp.

Cependant, de nombreuses personnes ayant trouvé refuge en brousse se trouvent en dehors des sites de déplacés. La mise en place de nouvelles unités nutritionnelles ambulatoires associées à des cliniques mobiles pour dépister et traiter les enfants qui ne peuvent pas atteindre les centres de santé est en cours d’élaboration.

Distributions alimentaires

Dans le camp de déplacé de Duékoué, qui compte quelque 25 000 réfugiés. ACF a dans un premier temps apporté un soutien ponctuel en fournissant des légumineuses et du matériel à la cantine communautaire existante. Une cantine journalière bénéficiant à environ 2100 enfants de 6 mois à 5 ans, a ouvert le 23 Avril.

Par ailleurs des biscuits énergétiques, permettant de prévenir la malnutrition en cas de pénurie alimentaire, ont été distribués à plus de 1500 enfants de 6 mois à 5 ans dans 7 sites de déplacés de Guiglo.

Autre volet : la distribution de coupons alimentaires en partenariat avec les commerçants de la zone pour 2500 familles. Ces coupons permettront aux bénéficiaires de recevoir un assortiment de denrées équilibrées chez les commerçants locaux, ce qui permet de soutenir l’économie locale.

Pour favoriser le retour à l’autonomie alimentaire sur le moyen et long terme, ACF met sur pied un programme de relance agricole qui devrait bénéficier à au moins 1000 foyers.

Assurer l’accès à l’eau et l’hygiène : une priorité

Face à la dégradation des conditions sanitaires, liée à l’afflux massif de population et au dénuement, ACF a lancé un vaste programme de distribution de kits d’hygiène (seaux, savons, filtres, bassines, jerrycans, chlore) à 2000 familles déplacées accueillies dans des familles hôtes dans la zone de Man-Danane-Zouan Hounien. Près de 1000 familles ont déjà reçu ces kits.

La construction de 400 latrines et de 125 douches pour 10 000 personnes dans 40 villages est également en cours. La mise en place des infrastructures s’accompagne d’activités de promotion de l’hygiène auprès de 10 000 personnes.

Sur le site de Duékoué, ACF organise la distribution d’eau par camion et la chloration de points d’eau. Pour éviter l’apparition de maladies, des activités d’assainissement et d’hygiène du camp ont été lancées, grâce au recrutement d’une équipe de 56 personnes pour le ramassage des déchets, la vidange et l’entretien des latrines ainsi que la promotion de l’hygiène, grâce à un système de cash for work (argent contre travail).

ABIDJAN :

Le choléra est apparu il y a plusieurs semaines à Bromakoté, quartier défavorisé de la commune d’Adjamé de la ville d’Abidjan où gravitent habituellement chaque jour plus de 2 millions de personnes. Après une période d’interruption en raison de l’insécurité, les activités de promotion de l’hygiène et distribution de chlore pour 34 000 familles reprennent, en partenariat avec la Croix Rouge Ivoirienne.

Par ailleurs, grâce à l’envoi de 35 tonnes de biscuits énergétiques le 16 avril, des distributions ont eu lieu dans le quartier de Cocody et de Yopougon où la population, en raison de l’insécurité, ne peut s’approvisionner en denrées de base.

Ces programmes sont réalisés grâce au soutien de ECHO, Unicef, PAM, DFID, SDC, CERF, FAO et ACF.

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.