Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

cash-for-work-in-khan-younis-gaza-november-2012-1.jpg

À la Une

Territoire Palestinien Occupé

"Au cours des huit dernières années je n’ai pas pu quitter Gaza"

cash-for-work-in-khan-younis-gaza-november-2012-1.jpg

En partenariat avec ECHO, ACF fournit un appui aux moyens d’existence à travers des programmes « Cash for Work » à Gaza. Pour les familles bénéficiaires, ce revenu est un soutien vital grâce auquel ils peuvent améliorer leurs conditions de vie et compenser les pertes de revenu liées au blocus et aux restrictions sur les voyages.

« Avant le blocus, je travaillais dans le secteur de la construction en Israël mais au cours des huit dernières années je n’ai pas pu quitter Gaza et étant donné le peu de travail qu’il y a ici, il m’est impossible de trouver une quelconque source de revenu », déclare un bénéficiaire du programme.

Pour d’autres membres du groupe qui sont agriculteurs, les restrictions sur l’agriculture et le commerce à l’extérieur de Gaza ont eu un effet dévastateur. Comme l’explique un agriculteur, « je n’ai pas été en mesure de cultiver mes terres qui se situent près de la clôture frontalière depuis des années et je ne peux rien cultiver que je puisse vendre comme je le faisais avant. Il paraît que les restrictions d’accès aux zones situées près de la frontière ont été levées donc je vais peut-être réessayer, mais je crains que ça ne reste dangereux. »

Ces familles n’ont cependant pas été épargnées par le récent conflit et celles qui vivent au nord de Khan Younis ont particulièrement souffert : leurs maisons, panneaux solaires, réservoirs d’eau, serres et champs ayant subi des dégâts. La plupart des familles mettront du temps à rebondir et à retrouver une vie normale.

Quand on leur demande ce qu’ils aimeraient pour l’avenir, la réponse est unanime : « nous ne voulons plus que nos enfants aient peur et s’inquiètent des combats. Nous voulons une vie normale nous permettant de cultiver nos champs et de trouver de bons emplois. Tout ce que nous voulons ce sont de bonnes opportunités professionnelles et la paix. »

Ce témoignage fait partie d’une série que vous pourrez découvrir sur le blog de la mission ACF Territoire Palestinien Occupé qui ouvrira dans les prochains jours.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.