Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Irak - bassorah © Action contre la Faim Irak

À la Une

Irak

Accompagner les agriculteurs locaux face au dérèglement climatique

La province de Bassorah se situe au carrefour entre l’Iran, l’Arabie Saoudite et le Kuweit. Dans cet antique grenier à blé de la région, la Mésopotamie, le Tigre et l’Euphrate se rejoignent pour former le fleuve Chatt Al-Arab, qui serpente alors vers le Golfe Arabique en traversant notamment la ville de Bassorah. Considérée comme le cœur économique de l’Irak, la région génère 90% du revenu pétrolier national. Pourtant, depuis des décennies les habitants souffrent d’un accès limité à l’eau potable, à la nourriture et aux moyens de subsistance.

La paralysie économique touche presque tous les aspects de la vie de Bassorah où le chômage sévit et touche une grande partie de la population locale. Les petits producteurs, agriculteurs et pêcheurs ont de plus en plus de mal à poursuivre leurs activités en raison de l’état critique des canaux d’irrigation, de pénuries d’eau et d’électricité, fruit de l’incurie des autorités locales et nationales et d’une corruption omniprésente. En outre, l’impact direct du changement climatique sur les ressources disponibles est flagrant : diminution des précipitations et augmentation des températures entraînant l’évaporation des eaux.

Depuis des années et suite à la construction de nouveaux barrages en Syrie et Turquie réduisant le débit des deux fleuves majeurs du pays, l’eau du Chatt Al-Arab devient de plus en plus saline, rendant toute culture impossible dans certaines zones proches de la mer et aggravant pour plus de 70% des habitants les difficultés d’accès à l’eau potable. Par conséquent, de nombreux ménages n’ont d’autres choix que de recourir à des pratiques pouvant entrainer de nouvelles épidémies d’origine hydrique.

Irak - bassorah © Action contre la Faim Irak

Irak

Action contre la Faim Irak

UNE RÉPONSE AUX ENJEUX MULTIPLES

 

En raison des graves conséquences du changement climatique dans le gouvernorat de Bassorah et l’accès limité aux produits de première nécessité, des milliers d’Irakiens vivent dans une insécurité alimentaire et sanitaire permanente. Pour répondre à ces défis, Action contre la Faim commence de nouvelles activités au sud de l’Irak, où les besoins des populations sont importants. Coordonné depuis la ville de Bassorah en partenariat avec l’agence onusienne PAM, Programme Alimentaire Mondial, le projet a pour objectif de renforcer la résilience d’agriculteurs et la sécurité alimentaire des habitants dans les zones rurales.

Les ménages disposant de peu de terres ou sans autre source de revenus, dirigés par des femmes, ou enfants, ainsi que les familles ayant perdu des moyens de subsistance essentiels lors de récents conflits peuvent bénéficier des activités du projet. Des subventions aux petites entreprises prévoient une aide pour soutenir les initiatives commerciales et redonner du souffle à l’économie locale. En nettoyant et en réparant les canaux d’irrigation existants, une meilleure utilisation des sources d’eau existantes sera possible afin de réduire les pertes d’eau et d’améliorer le débit pour atteindre les terres agricoles.

Pour développer la productivité agricole, les équipes d’Action contre la Faim s’apprêtent à installer également 50 serres et remplacer les pompes diesel endommagées par des pompes à eau solaires. Dans l’ensemble des programmes en Irak, l’apprentissage constitue une partie importante. Ainsi, une formation sur l’agroécologie sera dispensée par les experts d’Action contre la Faim sur les pratiques à faible impact environnemental, notamment la gestion et la conservation des sols, la gestion et la conservation de l’eau, et l’agroforesterie. Pour améliorer la gestion des ressources naturelles, la réhabilitation et le pilotage de 25 canaux d’irrigation seront également assurés par les experts techniques.

D’ici le printemps 2021, ce programme aidera 1,240 familles irakiennes à bénéficier de conditions de vie plus favorables et assurer des sources de revenus plus stables. Action contre la Faim est pour le moment l’une des rares organisations présentes dans le gouvernorat de Bassorah ; depuis plus de six ans, l’aide humanitaire s’est concentrée à juste titre dans les régions libérées du groupe État islamique aux centre et nord du pays. Néanmoins, derrière les richesses naturelles et la production pétrolière de Bassorah se cachent les besoins alarmants de millions d’habitants, abandonnés à leur propre sort sans aucun soutien gouvernemental. Aujourd’hui, il est primordial de fournir une aide et protéger les ménages vulnérables pour éviter le déplacement des populations dans un avenir proche.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.