Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

RE1A0474 © Florian Seriex
pour Action contre la Faim

Témoignages

Yémen

Notre combat contre la malnutrition

 Au Yémen, les premières victimes sont les enfants, près de 1,8 million d’entre eux souffrent de malnutrition sévère. Maintenir nos opérations dans certaines des régions les plus sévèrement touchées par la guerre est un challenge quotidien. Nous poursuivons toutefois nos programmes en nutrition et santé, et en particulier notre combat contre la malnutrition aiguë sévère et modérée chez les enfants de moins de cinq ans.

 

Nous formons notamment des agents de santé et nous menons des sensibilisations auprès des communautés vulnérables. Nous travaillons dans une soixantaine d’établissements de santé à travers le pays et luttons contre la malnutrition aiguë dans des centres de stabilisation et via des traitements à domicile.

Abdulqader est l’un de nos patients. Il avait neuf mois lorsque son père l’a amené pour la première fois au centre de santé Al Alzuhra dans le gouvernorat d’Hodeidah.
Son père Mohammed vivait dans le district de Hared et travaillait comme gardien dans la gestion de la sécurité. La famille a été forcée de fuir à cause de l’intensification des hostilités et ils sont maintenant enregistrés comme personnes déplacées à l’intérieur du pays. Abdulqader a cinq frères et sœurs et la survie de toute la famille dépend d’une petite somme qu’ils collectent en mendiant.

Sa situation est similaire à celle de nombreux enfants yéménites depuis le début de la guerre. Lorsqu’il a été hospitalisé, Abdulqader souffrait de cycles de diarrhée non traitée. Après avoir pris toutes les mesures telles que son poids, sa taille et son périmètre brachial, il a été admis au programme thérapeutique ambulatoire.

Yemen 2019

Yémen

Yemen 2019

Yémen

Yemen 2019

Yémen

1/3

Dans le centre, il a reçu un traitement quotidien et sa mère des conseils sur la façon de ce traitement poursuivre à la maison. On lui a demandé de revenir chaque semaine pour un contrôle. Grâce aux visites de suivi régulières, l’état de santé de l’enfant s’est amélioré progressivement. Dans l’intervalle, des bénévoles d’Action contre la Faim ont régulièrement rendu visite à la mère d’Abdulqader chez elle et lui ont donné des conseils sur la santé et l’hygiène.

Lors de sa cinquième visite, la santé d’Abdulqader s’était améliorée et il était hors de danger.

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte