Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

haiti6-1_1-1.jpg

Communiqués de presse

En direct d'Haïti

Mercredi 20 janvier 2010

haiti6-1_1-1.jpg

04h00 Port-au-Prince / 10h00 Paris

A Paris débute la traditionnelle revue des informations obtenues par Isabelle lors de son contact de minuit avec la mission :

  • Les organigrammes sont attendus, la mission bossera dessus dès réception.
  • Les distributions de BP5 sont prévues demain sur trois sites identifiés.
  • Mouvements de population : déplacement vers Gros Morne, Marmelade, Anse Rouge, etc.

Des nouvelles de Gonaïves : Les habitants de Gonaïves connaissent bien « Action grandgou », ACF en créole. Ils nous font à ce point confiance qu’ils sont venus spontanément déposer au bureau les choses collectées en signe de solidarité pour les habitants de Port-au-Prince : couvertures, jouets… Ils savent que nous distribuerons tout ça avec précaution.

05h55 Port-au-Prince / 11h55 Paris

Un nouveau séisme de magnitude 6.1 sur l’échelle de Richter vient frapper Haïti encore endormi, c’est la plus forte secousse depuis le séisme de la semaine dernière. L’épicentre se trouve à une soixantaine de kilomètres à l’ouest de Port-au-Prince.

Au bureau d’ACF : réveil en sursaut pour tout monde : la terre tremble, la maison craque de partout. Tout le staff dort dans le jardin, donc heureusement tout va bien.

06h15 Port-au-Prince / 12h15 Paris

Toutes les personnes qui ont un téléphone qui fonctionne appellent leurs familles ou amis à Port-au-Prince pour savoir s’ils vont bien et prévenir qu’ils sont en sécurité.

06h30 Port-au-Prince / 12h30 Paris

Premier tour dans la ville, un vent de panique souffle et la rumeur enfle : est-ce-que Haïti est vraiment maudit ? N’est-ce que le début des répliques ? On lit la peur sur les visages.

07h00 Port-au-Prince / 13h00 Paris

Les équipes logistiques ont réussi à trouver un camion avec de l’essence et en état de rouler. Départ pour le stock pour charger les stations de potabilisation à installer à Léogâne et Gresset, en périphérie de la ville.

07h30 Port-au-Prince / 13h30 Paris

Aujourd’hui encore, il y a 150 personnes devant le bureau qui cherchent du travail : on enregistre leur profil. Peu, hélas, ont les compétences qu’ACF recherche.

Les équipes d’eau et assainissement se répartissent le travail : un pour suivre l’approvisionnement des différents points d’eau par camions citerne, un pour trouver de nouveaux sites pour installer des réservoirs d’eau, un troisième dévolu aux problématiques d’assainissement, un quatrième pour les réunions de coordination avec l’Etat et les autres ONG, un cinquième pour l’installation de station de traitement dans les zones en dehors de Port au Prince et le dernier pour participer au diagnostic et à la réparation du réseau d’eau de la ville.

08h00 Port-au-Prince / 14h00 Paris

Pour les équipes de sécurité alimentaire : le défi, c’est de réussir à organiser des distributions dans le calme. Mohamed commence une formation rapide des personnes qu’il a recrutées les jours précédents sur l’organisation d’une distribution alimentaire.

Selon une source officielle, il y a désormais plus de 300 campements improvisés à Port-au-Prince, regroupant environ 370.000 sans abri.

08h30 Port-au-Prince / 14h30 Paris

Début de la réunion de coordination logistique : « et pour l’essence, il y a une solution qui se dessine ??? »

09h00 Port-au-Prince / 15h00 Paris

William cherche des informations sur la zone la plus proche de l’épicentre de ce nouveau séisme : y a-t-il des dégâts là-bas ?

09h30 Port-au-Prince / 15h30 Paris

Il fait déjà une bonne trentaine de degrés : la rotation des camions citernes approvisionnant les points d’eau mise en place est plus qu’appréciée.

10h00 Port-au-Prince / 16h00 Paris

C’est l’agitation dans les stocks : du matériel arrive, d’autre part vers les sites de distribution.

10h30 Port-au-Prince / 16h30 Paris

Ça se sait dans la ville qu’ACF a installé des points d’eau à plusieurs endroits. Du coup, des représentants de quartier se présentent au bureau pour faire des requêtes.

11h00 Port-au-Prince / 17h00 Paris

Ça y est : un architecte vient inspecter la maison. Pourra-t-on réintégrer le bâtiment ?? Réponse : uniquement le rez-de-chaussée. On reste méfiant : on ne dormira pas dedans.

On apprend que des victimes ont pu être sauvées après huit jours passés sous les décombres. Cela permet à la population de garder espoir.

12h00 Port-au-Prince / 18h00 Paris

Après deux heures de recherche, William trouve enfin la représentante du maire de Port-au-Prince chargée de la coordination de l’aide. ACF est la première ONG à venir les informer de ce que nous faisons dans la ville.

12h15 Port-au-Prince / 18h15 Paris

Au Ministère de la Culture (un des seuls qui est resté debout), alors que la réunion se poursuit avec la représentante du maire, un incident éclate : un homme a voulu voler une chaise, d’autres essaient de l’arrêter. Des coups de feu sont tirés, tout le monde se retrouve à plat ventre.

12h45 Port-au-Prince / 18h45 Paris

Après avoir essayé de poursuivre cette réunion à l’Ambassade de France et devant le refus des gendarmes de laisser rentrer la représentante du maire, la réunion a finalement lieu sur les marches du Champ de Mars à côté d’un des réservoirs d’eau qu’ACF a installé : c’est encore là le plus calme…

13h00 Port-au-Prince / 19h00 Paris

Après 3 heures de travail, les équipes de sécurité alimentaire ont terminé d’inscrire les noms de 969 familles sur les cartes de distribution.

14h00 Port-au-Prince / 20h00 Paris

Début de la distribution de ces mêmes cartes de distribution dans le camp de déplacés de Sainte-Marie. Ce processus d’enregistrement permettra de gagner du temps pour toutes les distributions à venir, d’assurer davantage de sécurité et d’être sûr que toutes les familles du camp recevront les rations alimentaires.

15h00 Port-au-Prince / 21h00 Paris

Une prime exceptionnelle de soutien de 300 dollars est donnée aux employés d’ACF présents au moment du séisme et affectés par la catastrophe. Ils nous tombent dans les bras : ça montre à quel point ils en avaient besoin.

A Paris, nous avons obtenus les promesses de soutien des bailleurs institutionnels mais il faut désormais leur envoyer nos plans d’actions, basés sur toutes les évaluations en cours. On continue donc d’écrire page après page ce que nous proposons de faire à l’Union Européenne, le gouvernement britannique, la coopération américaine, le gouvernement suédois. En attendant la validation finale de tous ces grands bailleurs c’est grâce à la confiance et à l’argent des donateurs privés qu’ACF travaille déjà effectivement depuis maintenant 5 jours.

15h30 Port-au-Prince / 21h30 Paris

Martha termine de faire la tournée des différents points de distribution d’eau pour remplir les réservoirs d’eau fraîche. La circulation dantesque dans Port-au-Prince n’aide pas vraiment à la circulation des camions citernes.

16h00 Port-au-Prince / 22h00 Paris

Pascal et son équipe finissent d’installer un nouveau point de distribution d’eau dans le site de Sainte-Marie : on en est à 115.000 litres d’eau disponible.

17h00 Port-au-Prince / 23h00 Paris

Arrivée de Saint-Domingue à la maison de 6 nouvelles personnes d’ACF avec le fret de 108 tonnes de matériel et de nourriture : pas facile de voyager léger accompagné de 5 camions de 16 mètres de long…

17h30 Port-au-Prince / 23h30 Paris

On essaie de caser encore 2-3 tentes dans le jardin pour les nouveaux arrivants : un véritable jeu de tétris commence.

18h00 Port-au-Prince / 00h00 Paris

L’équipe de Solidarités que nous logeons dans le jardin depuis leur arrivée ramène des bières pour nous remercier de l’accueil : la première gorgée de bière depuis 8 jours !

19h00 Port-au-Prince / 01h00 Paris

Point sur les commandes de matériel, les budgets, etc.

20h00 Port-au-Prince / 02h00 Paris

Début d’une réunion générale pour présenter les nouveaux et les règles de vie et de sécurité : 29 expatriés autour de « la table ».

21h00 Port-au-Prince / 03h00 Paris

Un expatrié se met au piano pour se détendre : la Lettre à Elise résonne dans tout le quartier : un peu de douceur dans un monde de brutes.

22h30 Port-au-Prince / 04h30 Paris

Fin de la réunion de coordination, tout le monde se redirige vers ses ordinateurs pour compiler les informations de la journée.

Bilan de la journée : des points d’eau en plus, plus de 100 tonnes de matériel et de nourriture que l’on a enfin pu réceptionner, des équipes de plus en plus nombreuses qui sont formées chaque jour, des kits d’urgence contenant couverture, bâche et matériel d’hygiène qui sont prêt à être distribués demain.

La motivation à travailler dans cet enfer : les gens qui viennent nous voir et qui nous remercient d’avancer chaque jour un peu plus. Eux aussi à un moment, ils vont se mettre à y croire, qu’ils ont un avenir au-delà de 2012.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.