Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

haiti11_2-1.jpg

Communiqués de presse

En direct d'Haïti

Mardi 2 Février 2010 – trois semaines après le séisme…

haiti11_2-1.jpg

Fin du blog

Il est temps de faire un petit bilan, 3 semaines après le séisme, alors quelques brèves avant de finir officiellement ce blog.

Non pas qu’il ne se passe plus rien, mais le quotidien commence maintenant à être bien en place :

  • toutes les équipes « eau et assainissement », « sécurité alimentaire » et nutrition sont maintenant organisées : une partie est chargée de repérer de nouveaux sites qui n’ont pas reçu d’aide (plus de 600 sites de regroupements à ce jour) ; une autre partie de la mise en œuvre des activités et la 3ème du suivi sur le plus long terme. Les besoins sont encore énormes et de nombreux lieux n’ont pas encore reçu d’aide : c’est un travail de fourmi de tous les repérer et les soutenir.
  • Du côté des distributions alimentaires : on en est au 2 février, à près de 20 000 personnes qui ont pu bénéficier des biscuits hautement énergétiques. Tous les jours ce chiffre augmente.
  • En eau et assainissement, 400 000 litres d’eau sont délivrés chaque jour. Là aussi ça augmente tous les jours.
  • En nutrition et santé mentale, plus d’une centaine de mères et leurs nourrissons sont déjà venus dans les tentes nutritionnelles pour bénéficier de conseils ou juste d’un lieu paisible.
  • Aujourd’hui était organisé une petite cérémonie dans chaque tente nutritionnelle en mémoire des victimes, des décédés, des disparus : les gens n’ont pas pu pleurer leur mort, ni les voir, ni même être surs qu’ils sont décédés : il est fondamental de commencer à enclencher les processus de deuil
  • Les log continuent à courir partout : avec les programmes qui grossissent chaque jour, eux aussi doivent augmenter la cadence. Un énorme lieu de stockage a été mis en place, la base arrière de Saint Domingue fonctionne à plein : tous les jours du nouveau matériel arrive ; on ne compte plus le nombre de camions et voitures à disposition pour transporter l’eau, la nourriture, les personnes, les équipements les plus variés…
  • En même temps que les activités d’urgence pures continuent, les activités un peu plus durables visant à redonner une autonomie aux sinistrés sont prêtes à être lancées cette semaine : travail contre nourriture, distribution d’aide monétisée, nettoyage des rues et des sites…
  • Les priorités du moment ? l’assainissement, qui est un réel problème dans la ville : les épidémies commencent à faire rage. On enchaîne la construction de latrines et ce sont déjà près d’une cinquantaine de personnes qui circulent en « porte à porte » ou « tente à tente » pour expliquer des messages d’hygiène fondamentaux pour tenter de circonscrire le développement de maladies. On continue à espérer qu’il ne pleuve pas trop vite… et on fait tout pour que tout soit bien en place au moment de la saison des pluies et de la saison cyclonique.
  • Autre priorité : venir en aide « aux populations hôtes » : toutes ces familles, à l’extérieur de Port au Prince, qui aujourd’hui doivent venir en aide à des proches, des cousins, des frères et sœurs ou des parents venus se réfugier chez eux. Sachant qu’il y a encore 3 semaines : c’étaient plutôt  les habitants de Port au Prince qui venaient en aide aux habitants des provinces.
  • et la 3ème priorité, sans doute, serait de continuer à intervenir « humainement » auprès des sinistrés : c’est en travaillant avec eux que tout se mettra en place et qu’ils pourront se relever au plus vite. L’humanitaire est fondé sur des principes de respect, d’équité et d’humanité. Ce n’est pas par ce que l’on est dans une situation d’urgence qu’il faut traiter les gens comme du bétail. Un petit exemple aujourd’hui qui nous a rassurés sur cette démarche : une grande carte de vœux a été remise aux équipes ACF par toute une communauté pour nous remercier de les avoir aidés, en leur faisant confiance…
  • et enfin… du côté de la vie de la « grosse » équipe d’ACF en Haiti : c’est toujours le camping, mais dans la bonne humeur. La phrase du jour « avec autant de promiscuité, on peut au moins être sure de la bonne coordination entre les équipes »
  • Pascal, Julien, Shannon, Caroline, Pierre, Olivier, Paul, Laurent, et… une trentaine d’autres expatriés, et maintenant près de 250 employés locaux rien qu’à Port au Prince, et plus de 300 en incluant Gonaïves, Port de Paix… Même Jean Pierre, le chat, apparaît dans l’organigramme, sa  description de poste : « life decontractor » !
  • Fatiguées, malades parfois (les microbes nous touchent aussi), énervées contre des choses qui ne se passent pas comme on le voudrait, mais surtout extrêmement motivées pour qu’Haïti retrouve au plus vite le visage qu’elle mérite, même si cela prendra certainement plusieurs années.
  • Le show bizz a nos côté à Paris pour répéter haut et fort que les besoins restent, même si Haiti ne fait plus les gros titres des journaux télévisés. Le moment de rappeler l’une des devises de l’organisation héritée de  Françoise Giroud, l’un de nos membres fondateurs : « Action contre la Faim : On reste quand les caméras s’en vont !»
  • 25 ans qu’ACF est présente aux côtés des Haïtiens, ce n’est sûrement pas maintenant que cela va s’arrêter…

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.