Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Cameroun © Action contre la Faim Cameroun

Communiqués de presse

Cameroun

ACTION CONTRE LA FAIM DEPLOIE DES EQUIPES MOBILES POUR REPONDRE AUX BESOINS DES NOUVEAUX REFUGIES NIGERIANS

La majorité des réfugiés sont des femmes, des enfants et des personnes âgées particulièrement vulnérables. Les premières évaluations menées par les équipes d’urgence d’Action contre la Faim montrent des taux de malnutrition aigüe sévère deux fois supérieur au seuil d’urgence.

Les équipes d’Action contre la Faim à Goura ont évalué l’état nutritionnel de 976 enfants de moins de 5 ans. Parmi eux, 4% souffraient de malnutrition aigüe sévère nécessitant une prise en charge médicale immédiate et près 8% étaient atteints de malnutrition aigüe modérée.

« Les évaluations menées par les équipes d’Action contre la Faim à Goura sont particulièrement inquiétantes. Parmi les enfants de moins de 5 ans ayant fui la ville de Rann, plus de 4% souffrent de malnutrition aigüe sévère nécessitant une prise en charge médicale. Ces chiffres sont deux fois supérieur au seuil d’urgence » s’alarme Aurélie Carmeille, représentante d’Action contre la Faim au Cameroun.

Présent dans la zone pour assister les populations camerounaises déplacées, Action contre la Faim a immédiatement déployé deux cliniques mobiles pour dépister et soigner les enfants souffrant de malnutrition et assurer des soins de santé primaire. Les enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère ont été immédiatement pris en charge.

"L’accompagnement des nouveaux arrivants est indispensable et l’assistance humanitaire doit être renforcée"
Aurélie Carmeille
représentante d’Action contre la Faim, Cameroun

Les 30,000 nouveaux arrivants dans la région de Goura s’ajoutent au 102 000 réfugiés Nigérians déjà présents au Cameroun. Les populations civiles de la région paient le prix fort de la nouvelle escalade de violence qui affecte le Nord-Est du Nigéria et qui a déjà déplacée plus de 2,5 millions de personnes dans toute la région du lac Tchad et où plus de 3,5 millions de personnes sont en insécurité alimentaire.


Action contre la Faim est présent au Cameroun depuis 2014 et concentre son intervention dans les régions de Batouri, Kousséri et Maroua. En parallèle des interventions d’urgence auprès des réfugiés, Action contre la Faim travaille sur des projets de long terme visant à renforcer les moyens d’existence des populations.

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte