Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

kids_0-1.jpg

À la Une

Liban

Les réfugiés syriens dans une situation critique au Liban

kids_0-1.jpg

Chaque jour, on estime à 2.200 le nombre de réfugiés qui entrent au Liban. Au 1er août, 510.000 étaient déjà enregistrés et plus de 600.000 n’avaient pas été recensés. Dans ces conditions, il est très difficile d’évaluer avec précision les besoins d’une population éparpillée tout le long de la frontière avec la Syrie. La grande majorité de ces réfugiés sont des femmes et des enfants en grande difficulté, comme l’explique Paolo Lubrano, Directeur pays d’ACF au Liban.

 

 

Afin de répondre à l’urgence, les équipes d’ACF se sont étoffées. 50 personnes travaillent au Liban afin de faciliter la vie des réfugiés, dans la vallée de la Bekaa à proximité de la frontière syrienne, ainsi  qu’à Tyr, dans le sud du pays. Pas moins de 1100 latrines ont déjà été construites et 700 à 800 autres devraient être mises en place d’ici la fin de l’année. Les distributions de kits d’hygiène ainsi que de filtres à eau font également partie des activités d’ACF qui permettent de limiter la propagation de maladies.

 

 

Dans la région de Tyr, les bénéficiaires reçoivent des « vouchers », des tickets d’une valeur de 27$ qui leur garantissent un peu d’indépendance financière et leur permettent d’acheter des produits de premières nécessités dans le commerce. Paolo Lubrano, Directeur pays d’ACF au Liban constate l’évolution de la situation économique dans le pays : « Les prix ont flambé avec l’arrivée des réfugiés. Le prix de l’eau, de la nourriture ainsi que les loyers ont augmenté de plus de 60% ces derniers mois et l’afflux ininterrompu de réfugiés amplifie le phénomène ». Le Liban subit de plein fouet les conséquences de la crise syrienne et les équipes d’Action contre la Faim font tout ce qui est en leurs moyens pour répondre aux besoins.

L’augmentation du nombre de réfugiés syriens fait craindre le pire pour la période hivernale. L’an dernier, on en comptabilisait 300.000 et leurs conditions de vie étaient déjà très précaires. Combien seront-ils cette année à vivre dans des tentes promises à des températures frôlant les -10° ?

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.