Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

zimbabwe-1.jpg

À la Une

Zimbabwe

Grave épidémie de choléra dans le sud du Zimbabwe

zimbabwe-1.jpg

Les médias gouvernementaux ont annoncé mardi qu’une nouvelle crise de choléra est survenue dans le sud du Zimbabwe, dans la ville de Beitbridge, entraînant la mort de près de 300 personnes à ce jour. Plus de 6000 personnes seraient désormais touchées par l’épidémie selon des organisations médicales sur place.

Ces chiffres s’ajoutent à ceux des quatre crises survenues depuis le mois d’août, portant le nombre des personnes affectées à plus de 8382 cas, parmi lesquels 328 morts au moins. Les épidémies se multiplient en raison de l’effondrement complet des infrastructures d’eau et d’assainissement en milieu urbain, entraînant la pollution des eaux disponibles par les égouts. Le système de santé publique est également inopérant, laissant les files d’attente de personnes affectées sans soin.

ACF, avec le soutien d’ECHO et de l’Unicef, et en partenariat avec d’autres organisations non gouvernementales, était en alerte sur les zones les plus vulnérables au choléra et intervient depuis le 1er novembre en réponse à ces épidémies. L’opération apporte un accès à de l’eau potable dans les centres de santé et les zones les plus affectées, ainsi que des moyens d’assainissement d’urgence et des campagnes de promotion a l’hygiène et a la santé. ACF intervient dans les banlieues à forte densité de population de la capitale Harare et depuis lundi à Beitbridge. L’ONG soutient ainsi plus de 30.000 personnes directement affectées par l’épidémie.

En coopération avec d’autres ONG, les équipes d’ACF maintiennent une veille sur les zones à risque afin d’intervenir de manière coordonnée dans les délais les plus courts. L’arrivée des pluies depuis une semaine –et ce pour les 3 mois à venir- constitue effectivement une menace supplémentaire en termes de propagation du choléra.

L’association est présente au Zimbabwe depuis 2002. Elle y mène notamment des programmes d’accès à l’eau potable et à l’assainissement et de sécurité alimentaire.

Restez informés de nos dernières nouvelles