Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

@ Action contre la Faim

À la Une

Cyclone Idai

Prévenir l’épidémie de choléra au Mozambique et au Zimbabwe

Le cyclone tropical Idai a frappé le Mozambique et le Zimbabwe laissant sur son passage des villes inondées, détruites et des populations en besoin urgent d’assistance. Aujourd’hui, un mois après la catastrophe, la situation est critique et l ’aide humanitaire indispensable. De nombreuses zones restent difficiles d’accès et le bilan de morts et de disparus continue de s’alourdir. Au Mozambique 161 000 personnes sont déplacées, la ville la plus touchée est celle de Beira. Des pluies torrentielles, des vents à plus de 170 km/h ont causé énormément de dégâts humains et matériels. Au total les deux pays comptent plus de 2 millions de sinistrés.

Les infrastructures routières ainsi que les réseaux d’approvisionnement en eau et assainissement sont très endommagés voire détruits ce qui encourage le développement de maladies comme le choléra, la malaria et la fièvre typhoïde.

Notre intervention se fait avec des acteurs locaux comme Nutrition Action Zimbabwe (NAZ) et Africa Ahead (AA) au Zimbabwe et Kulima au Mozambique. Nous travaillons également avec le soutien d’Aquassistance pour la mise en place de stations pour rendre l’eau potable.

Mozambique

Le Mozambique n’est pas étranger aux tempêtes tropicales, depuis les années 2000, plus de 7 ouragans ont frappé le pays. Avant le cyclone, la situation alimentaire était déjà problématique. Aujourd’hui, au-delà des dégâts matériels évidents de la tempête nous identifions également les conséquences sur le long terme.

La ville portuaire de Beira, seconde ville du pays, a été quasiment rayée de la carte. Elle hébergeait 500 000 habitants avant le cyclone Idai et est aujourd’hui inondée à 80%. Une grande partie des habitants ont perdu leur maison, mais aussi leurs terres et leurs récoltes.

Quelques semaines après le désastre, une épidémie de choléra s’est déclarée avec plus de 4000 cas recensés. La ville la plus touchée est encore une fois celle de Beira, en particulier le quartier de Munhava. Cette épidémie vient empirer une situation déjà catastrophique. Nous avons construit deux points d’eau dans le quartier et mené des sensibilisations dans les quartiers les plus vulnérables pour atteindre 12 000 personnes. 20 000 habitants du quartier ainsi que 25 000 habitants du quartier de Mananga qui sont trop éloignées des points d’eau ont reçu des produits de traitement domestique comme du chlore et du savon.

Une semaine après l’ouverture de deux camps à 45 minutes de Beira, nous avons construit 120 latrines d’urgence avec des points d’eau pour se laver le lavage de mains, fréquentées par 2 500 habitants.

Nous travaillons avec l’organisation locale Kulima pour fournir un accès à l’eau potable, une des priorités en urgence et un élément essentiel pour prévenir la propagation de l’épidémie de choléra dans le pays. Aquassistance, notre partenaire, nous a soutenu pour la mise en place des stations de distribution d’eau potable. Notre intervention conjointe a prévu d’aider 49 000 personnes jusqu’au mois de juillet.

 

Zimbabwe

Le pays subit une crise économique depuis plusieurs mois déjà et souffre parallèlement d’insécurité alimentaire causée par une faible récolte cette année. Plus de la moitié de la population vit en zone rurale et une grande majorité se situe sous le seuil de pauvreté, au moins 76% de la population. Le passage destructeur du cyclone n’a fait qu’aggraver une situation déjà précaire dans un pays où la moitié de la population a moins de 18 ans.

@ Action contre la Faim Cyclone Idai Mozambique et Zimbabwe

@ Action contre la Faim

@ Action contre la Faim Action contre la Faim

@ Action contre la Faim

@ Action contre la Faim @ Action contre la Faim

@ Action contre la Faim

1/3

Suite au passage du cyclone IDAI qui a fortement impacté la partie Est du pays ; près de 90 000 personnes se sont déplacées et près de 270 000 ont besoin d’assistance humanitaire. Sur place nous avons privilégié une action ciblée sur la zone affectée de Chipinge grâce à notre partenariat avec NAZ (Nutrition Action Zimbabwe) qui opérait déjà dans la zone avant le passage du cyclone. Nous avons distribué des kits de première nécessité à 5 495 personnes les premières semaines. Les kits sont pour l’hygiène (savon, seau avec couvercle, robinet…) ; pour la cuisine avec du matériel pour préparer les repas pour une famille et enfin pour réhabiliter les maisons (bâches). Nous avons distribué aussi 1 000 kits de dignité aux jeunes filles et aux femmes affectées par le Cyclone.

Nous sommes actuellement en train de mettre en place dans la même zone d’intervention de Chipinge un projet pour couvrir en eau et assainissement les besoins 21 300 personnes affectées par le cyclone. Ce projet est mis en œuvre en partenariat avec Africa Ahead (AA).

 

 

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte