Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

haiti4-1_0-1.jpg

À la Une

En direct d'Haïti

Jeudi 21 janvier 2010

haiti4-1_0-1.jpg

01h00 Port-au-Prince / 07h00 Paris

Petite attention du jour : un logisticien colle sur un poteau une photo du fils du chef de mission âgé de 2 ans qui était à Port-au-Prince au moment du séisme. Il a été évacué en France, tout va bien pour lui !

03h00 Port-au-Prince / 09h00 Paris

A Paris commence la réunion mensuelle de coordination de la commission humanitaire de Coordination Sud, qui regroupe quelques unes des ONG Françaises humanitaires. ACF en est le chef de file. Nous parlons bien sûr de la crise en Haïti, nous partageons le sentiment que la population haïtienne se comporte avec dignité. Toutes nos équipes nous rapportent que les distributions d’eau et de nourriture se passent dans le calme.

Jeudi 21 janvier 06h30 Port-au-Prince / 12h30 Paris

Effervescence dans le bureau-jardin : aujourd’hui, organisation des premières distributions de nourriture et de kits d’urgence.

 

07h00 Port-au-Prince / 13h00 Paris

Premier contact du matin avec Paris. On travaille sur le contenu d’un troisième avion avec le reste du matériel hydraulique des stocks d’urgence. On met quoi sinon pour compléter la cargaison ? Des couvertures ou du BP5 ? De quoi manque-t-on là-bas ? Ils en sont où le PAM de leurs stocks de nourriture ? Pas la peine d’envoyer plus de biscuits si le pays en regorge…

 

Depuis le siège, Action contre la Faim relance son appel aux dons car les besoins de la population sont immenses et qu’il faudra encore beaucoup de temps et d’argent pour les combler.

 

07h15 Port-au-Prince / 13h15 Paris

A Port-au-Prince, Pierre est déjà sur la route pour localiser et mettre des latrines là où c’est possible : un défi majeur vu la concentration de population dans les camps.

 

07h30 Port-au-Prince / 13h30 Paris

Grâce au renfort de la cellule de Paris, les 1ers débriefings des employés locaux commencent à s’enchaîner.

 

08h00 Port-au-Prince / 14h00 Paris

Quatre personnes de Pompiers sans Frontières passent au bureau pour prendre des informations et nous prévenir des endroits où ils veulent s’installer.

 

09h00 Port-au-Prince / 15h00 Paris

Dans le quartier de Sainte-Marie, les files d’attentes commencent à se former dans le calme. Les membres des comités locaux, qui se sont formés ici comme dans tous les camps de fortune pour prendre en charge environ 50 familles chacun et permettre de faire le lien entre la population et l’organisation, expliquent encore une fois comment la distribution va se passer. Toutes les personnes du site ont reçu une carte d’enregistrement la veille qui valide leur participation à la distribution.

 

09h15 Port-au-Prince / 15h15 Paris

Un périmètre de sécurité est organisé et un circuit de distribution avec entrée, enregistrement, distribution et sortie est mis en place.

 

Florence, Isabelle et Caroline font le point sur les sommes engagées. Entre le matériel envoyé (et donc les avions)et les expatriés, plus tout ce que nous pouvons dépenser localement (location de camions, voiture…), nous en sommes à plus de 1.2 millions d’euros à ce jour.

 

09h30 Port-au-Prince / 15h30 Paris

Une quinzaine de personnes sont recrutées dans la foule sur les conseils des comités pour faire de la manutention et assurer l’ordre. En tout, ce sont 30 personnes travaillant pour ACF qui sont là pour faire en sorte que tout se passe dans le calme.

 

10h30 Port-au-Prince / 16h30 Paris

Le deuxième camion chargé de nourriture n’arrive pas à monter en haut de la ruelle où est situé le camp : les pick-up prennent le relais pour monter peu à peu la nourriture.

 

11h00 Port-au-Prince / 17h00 Paris

Au fur et à mesure que le chargement est débarqué, les équipes de sécurité alimentaire forment les kits pour chaque personne : une ration de biscuits hautement protéinés pour 15 jours, un seau, 2 jerricans, un carton de produit d’hygiène (savon, dentifrice, brosse à dent, lessive, serviette…).

 

11h15 Port-au-Prince / 17h15 Paris

Nouvelle secousse.

 

A Paris, la phrase du jour de l’avis de tous revient à Olivier, le CDM, qui vient de nous demander de « bourrer le cul de l’avion avec des couvertures ». On n’ose imaginer la manière dont il charge sa voiture quand il part en week-end.

 

Alors ces Biscuits protéinés, on en met ou pas ?

 

11h30 Port-au-Prince / 17h30 Paris

On abandonne l’idée de faire 2 distributions sur 2 sites différents : le déchargement du camion à distance bloqué en bas de la rue prend trop de temps et comporte trop de risques. La distribution aura lieu demain matin aux aurores sur le 2e site.

 

12h00 Port-au-Prince / 18h00 Paris

La 1ère distribution commence. Une à une les personnes rentrent dans l’espace de distribution, font poinçonner leur carte, prennent leur ration, puis sortent.

 

12h30 Port-au-Prince / 18h30 Paris

Le grand jeu des enfants est d’essayer de rentrer dans l’espace de distribution pour voir si on va leur dire de sortir… ils trouvent ça très drôle.

 

13h00 Port-au-Prince / 19h00 Paris

La distribution suit son cours. Grâce aux porte-voix, les équipes expliquent à la foule de rester dans le calme, les membres des comités sillonnent la queue pour expliquer le processus.

 

15h30 Port-au-Prince / 21h30 Paris

Environ 200 familles ont reçu cette ration de 15 jours avec un kit d’hygiène. On doit en être à autant, voire au double de « merci ».

 

A Paris : le DFID, agence de coopération du gouvernement britannique, nous confirme son soutien. Julien est heureux.

 

Les « opés » tourmentent Sophie, au service Achat Expéditions, et Erland, le directeur logistique, en changeant d’avis sur la cargaison toutes les heures. « Vous savez ce que vous voulez ? » demande Erland… « On attend le terrain » répondent les opés en cœur.

 

18h30 Port-au-Prince / 00h30 Paris

Des propriétaires de camions arrivent au bureau : la négociation commence sur le prix des locations. Le but pour ACF : sécuriser les rotations de camions citernes dans la ville pour l’approvisionnement en eau. Aujourd’hui, 13 camions ont tourné et 146m3 d’eau ont été distribués.

 

22h00 Port-au-Prince / 04h00 Paris

Encore une forte secousse. Bon, ça va s’arrêter quand ??

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.