Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

champs_de_mars_-_queue_eau_2-1.jpg

À la Une

Haïti

Bilan un mois après le séisme Haiti

champs_de_mars_-_queue_eau_2-1.jpg

A Port–au-Prince ACF vient en aide à plus de 100 000 personnes au travers de ses programmes :

L’accès à l’eau potable : 41 réservoirs souples et 5 stations de potabilisation permettent de fournir 600 000 litres d’eau potable chaque jour à près de 70 000 personnes.

Assainissement : Une centaine de latrines rendent peu à peu leur dignité à des milliers de personnes et participent à l’assainissement des camps. Elles sont systématiquement aménagées avec des stations de lavage des mains et entretenues par des employés locaux. Une soixantaine de salariés nationaux circulent à travers les camps sensibilisant la population à l’hygiène.

 

Sécurité alimentaire et distributions : 62 tonnes de biscuits protéinés (BP5), plus de 2000 kits de première nécessité et de bâches en plastic, 3600 couvertures ont été distribués à plus de 35 000 personnes ciblées parmi les plus vulnérables.

 

Nutrition : Une dizaine de tentes « maman-bébé » ont été ouvertes et offrent un cadre serein, des conseils et un soutien psychologique à près de 500 mères et leurs nourrissons, traumatisés par le séisme. Les deux tiers d’entre elles reviennent régulièrement et sont reçues en séance individuelle ou en discussions de groupe. Par ailleurs, une quarantaine de bébés qui ne peuvent plus être allaités à cause du décès ou des blessures de leurs mères bénéficient de distribution de lait 4 fois par jour.

 

ACF développe ses programmes à Port-de-Paix et Gonaïves :

 

Plus de 500 000 sinistrés ont quitté Port-au-Prince pour venir se réfugier dans leurs familles en province, ce qui a accru les besoins dans le reste de l’île. Les équipes d’ACF présentes sur Gonaïves et Port de Paix, ont donc dans un premier temps renforcé les programmes déjà en cours avant le séisme : traitement de la malnutrition sévère, gestion des déchets, installation de latrines, distribution d’eau potable, support technique et logistique des hôpitaux et centres de santé et soutien psychologique.

 

ACF prévoit d’accroitre son action dans les prochains mois :

 

La reconstruction d’Haiti demandera des efforts importants tant le pays était déjà dans un état de fragilité. Le séisme a accru la vulnérabilité de millions d’Haïtiens tant à port au prince qu’à l’extérieur de la capitale en les privant de leurs moyens de subsistance. C’est la première fois depuis plus de 200 ans qu’une capitale est touchée ; endommageant tous les réseaux économiques et les sources de travail possibles d’un pays entier. Ce sont des années de travail qui seront nécessaires pour répondre à l’immensité des besoins des sinistrés, des personnes blessées désormais handicapées et de leurs familles. Parmi les programmes qui vont être développés dans les semaines à venir : une douzaine de tentes « maman-bébé » à Gonaïves et ses environs, une trentaine de réservoirs d’eau supplémentaires qui devraient rapidement couvrir les besoins en eau potable de 130 000 personnes au total, la distribution probable des rations de nourriture sèches pour 15 000 familles ainsi que des activités génératrices de revenus.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.