Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Nigeria © Guy Calaf pour Action contre la Faim

Communiqués de presse

Nigeria

Action contre la Faim condamne la nouvelle vague de violence à Damasak, au Nigeria, qui laisse des milliers de personnes sans aide vitale

L’hôpital, le centre de stabilisation où sont traités les enfants atteints de malnutrition aiguë sévère, des bureaux des ONG et des maisons de travailleurs humanitaires ont été pris pour cible et détruits.

Action contre la Faim dénonce avec la plus grande fermeté cette nouvelle vague de violence contre l’aide humanitaire. Mi-mars, l’analyse de l’IPC qui porte sur la malnutrition aiguë a été publiée pour le Nord-Est du Nigeria. Les prévisions sont effroyables, plus de 1,1 million d’enfants de moins de cinq ans devraient souffrir de malnutrition aiguë dont 605 000 enfants de malnutrition aiguë sévère qui peut entraîner la mort sans traitement. Selon le PAM et la FAO, le nord-est du Nigeria risque de sombrer dans la famine en 2021.

Il est primordial que l’accès à l’aide humanitaire soit garanti à la population. Action contre la Faim demande instamment à toutes les parties au conflit de respecter et d’appliquer le droit international humanitaire afin de garantir que les populations vulnérables aient accès à l’aide et que les ONG puissent accéder aux personnes qui ont besoin de ce soutien.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.