Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

muttur_2-1.jpg

À la Une

Trois mois après le massacre de Muttur, Action contre la Faim reste mobilisée

muttur_2-1.jpg

Le 4 août dernier, un massacre sans précédent dans l’histoire des ONGs a été commis à l’encontre des travailleurs humanitaires. En les prenant pour cible, c’est l’ensemble de la communauté humanitaire qui a été touchée. Car si le respect de l’indépendance et de la neutralité des acteurs humanitaires n’est plus assuré, ce sont alors toutes leurs actions qui sont remises en cause.

Une cérémonie du souvenir

Dans le respect de la tradition sri lankaise, qui veut qu’après 3 mois les familles se retrouvent pour commémorer le décès, une cérémonie en mémoire des victimes est organisée le 6 novembre à Colombo en présence des membres d’Action contre la Faim, de représentants de la société civile, des Nations unies et des ONGs locales et internationales travaillant au Sri Lanka.

Dans le même temps, Action contre la Faim a demandé d’observer à 17h00 (heure locale) une minute de silence à l’ensemble de ses membres dans les 40 pays d’intervention de l’association, ainsi qu’à la communauté humanitaire, aux Nations unies…

Où en est l’enquête?

Depuis le premier jour, Action contre la Faim fait tout ce qui est en son pouvoir pour que les responsables soient identifiés et jugés, et suit au plus près l’enquête judiciaire, mobilise ses partenaires, la communauté internationale…

Dans le cadre de l’enquête, 11 corps ont été exhumés et convoyés à Colombo le 18 octobre pour une seconde autopsie. Celles-ci ont eu lieu en présence d’un observateur australien. Selon la législation sri lankaise le rapport d’autopsie devrait maintenant être transmis au magistrat en charge de l’affaire et ses conclusions rendues publiques lors de la prochaine audience.

Les initiatives à caractère international

Dans le même temps, la création d’une commission d’enquête composée de personnalités sri lankaises et d’observateurs internationaux, placée sous l’égide du Président, est une démarche qui pourrait témoigner d’une volonté d’assurer une transparence dans le respect de la souveraineté de l’Etat sri lankais. Sous réserve toutefois, que les observateurs internationaux soient indépendants et reconnus comme tels, qu’ils ne disposent pas d’un simple mandat d’observation mais aient toute latitude pour rendre publiques leurs observations, et que le massacre de Muttur soit en tête de liste des priorités de cette mission. .

En tout état de cause, au regard de sa gravité et de l’enjeu qu’il représente pour l’ensemble de la communauté humanitaire internationale, aucune initiative allant dans le sens de la vérité ne devrait être négligée

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.