Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

Esther busy on her garden © ACF Sierra Leone pour Action contre la Faim

À la Une

Journée mondiale des droits des femmes

Rencontre avec des cheffes d’entreprises en Sierra Leone

Dans le monde, les femmes représentent 43 % de la main d’œuvre agricole. Pourtant bien trop souvent les droits ne vont pas de pair avec l’emploi ; accès aux ressources, propriété, sécurité… Alors même que les femmes sont souvent en première ligne pour gagner les ressources du foyer et prendre soin de leurs enfants, on leur dénie les moyens de transformer leurs existences et d’améliorer celles de leurs proches.

Dans nos programmes en sécurité alimentaire et moyens d’existence, nous avons à cœur de donner le pouvoir aux femmes pour changer les choses et lutter contre la sous-nutrition. Soutien monétaire, appui au développement de petits commerces ou aux projets d’agriculture maraîchères, ces activités ont pour objectif de permettre aux femmes de vivre dignement, en toute indépendance, sur un pied d’égalité avec leurs maris.

 

Nous le voyons chaque jour : les femmes qui peuvent se réaliser pleinement ont un impact positif sur la société. Lorsque les femmes participent à la gestion et aux décisions importantes du ménage, la santé et le statut nutritionnel des enfants s’améliorent.

En Sierra Leone, notre projet d’activités génératrices de revenus vise à former des femmes à la création et à la gestion de petites entreprises notamment dans des domaines sensibles à la nutrition comme l’agriculture ou le commerce alimentaire. Depuis 2 ans, nos équipes ont accompagné 2 026 femmes. Esther, Taimbay, Fatmata, Adama ont toutes été identifiées comme appartenant à des foyers vulnérables, elles racontent comment créer leurs propres projets leur ont permis d’améliorer leur bien-être et celui de leur famille.

Taimbay Conteh at her IGA stall © ACF Sierra Leone

Taimbay

« Auparavant, je vendais des produits cosmétiques, mais après avoir reçu des formations en gestion d’entreprise, mon groupe a décidé de vendre des produits alimentaires. Cette entreprise apporte maintenant plus de revenus à nos familles.  Ces produits se vendent très vite car ils sont demandés par tout le monde et génèrent plus de profits que les cosmétiques, qui ne sont achetés que par une certaine catégorie de personnes. »

"Dans mon ancien emploi, il se passait des jours sans que je vende quoique ce soit et il n'y avait pas d'argent pour acheter de la nourriture."
Taimbay Conteh at her IGA stall
Taimbay Conteh
Sierra Leone

« Nous avions parfois faim. Aujourd’hui, même lors de mauvaises journées de vente, nous avons facilement accès de la nourriture que nous pouvons utiliser pour préparer le repas. » Taimbay Conteh

 

Fatmata Lavally selling fish in the market © ACF Sierra Leone

Fatmata

« Je n’ai pas compris pourquoi ma première entreprise dans le commerce du poisson s’était effondrée. J’ai blâmé les sorcières qui jettent des mauvais sorts jusqu’à ce que je bénéficie d’une formation en gestion d’entreprise. »

"J’ai réalisé que mon entreprise avait fait faillite parce que je n'avais pas les compétences pour la gérer correctement."
Fatmata Lavally selling fish in the market
Fatmata Lavally
Sierra Leone

« Par exemple, je ne savais pas comment conserver le poisson ou comment faire le suivi de mes dépenses. À ce moment-là, j’étais tellement angoissée et je pouvais à peine nourrir mes enfants que j’ai dû demander à des membres de ma famille de m’aider et de prendre soin d’eux. Maintenant, j’ai redémarré mon entreprise de pêche avec de nouvelles compétences et je sais que je vais réussir cette fois-ci. » Fatmata Lavally.

Adama Kamara

Adama

« Grâce au soutien d’Action contre la faim, je suis fière d’être propriétaire d’une entreprise grâce à laquelle je peux maintenant subvenir aux besoins de ma famille. Cela a apporté tant de joie dans nos vies et beaucoup de soulagement à ma famille. » Adama Kamara.

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte