Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

bang-1.jpg

À la Une

Bangladesh

Reconstruire après le passage d'un cyclone, l'exemple du Bangladesh

bang-1.jpg

Chobi Begum vit avec son mari et ses enfants près de  la berge de la rivière « Payra » dans le village Boro Anku Jan Para. Elle fait partie de ces 800 familles qui se sont retrouvées dans une situation critique après le passage du typhon Mahasen qui a tout détruit sur son passage.

La vie après Mahasen a été très difficile dans le district de Barguna. La plupart des habitants sont des pécheurs et leurs bateaux et filets de pêches  ont été emportés, ce qui les empêche de reprendre leurs activités de pêche. La rizière et les cultures des fermes environnantes ont également été détruites par l’inondation causant la perte de l’ensemble des récoltes de la saison.

ACF Bangladesh est venu en aide à ces familles il y a quelques mois avec la mise en place de potagers, des distributions de vêtements d’hiver et aussi à travers la mise en place d’activités génératrices de revenus. « Nous étions très heureux de l’évolution de notre niveau de vie et nous pensions être en mesure de nous concentrer sur l’avenir, mais Mahasen a frappé de plein fouet et nous essayons de tenir avec ce qu’il nous reste » explique Chobi Begum

Abu Jafar est agriculteur et membre du Village Disaster Management Committee (VDMC). Il raconte que les habitants étaient en panique à l’annonce de l’arrivée du cyclone. Deux villages ne disposant pas d’abris anticycloniques, des milliers d’habitants se sont retrouvés en situation de totale vulnérabilité durant la catastrophe.

ACF assure donc la construction de bases solides visant à consolider leurs habitations, apporte un soutien psychologique aux victimes de la catastrophe, sauve des vies et reconstruit leurs foyers. Mais dans l’immédiat, les familles ont besoin qu’on leur apporte une sécurité économique et alimentaire. Les compétences professionnelles des villageois ont été utilisées pour relancer l’économie car c’est un outil indispensable.

« Nous avons besoin d’aide immédiate pour la sécurité alimentaire et le développement économique » dit Habibur Rahman, un pécheur des alentours.

25000 individus de 5613 habitations dans 10 villages dans le district de Barguna ont été aidés par le Village Disaster Management Committee (VDMC) et le comité des femmes. Ils ont reçu des formations et du matériel pour la préparation aux risques de désastre.  Les familles  sélectionnées par le VDMC ont reçu de l’aide afin de reconstruire maisons et sanitaires et elles ont été approvisionnées en volailles, chèvres, ou encore arbres à planter.

ACF a lancé un projet de 18 mois (Community Managed Disaster Risk Reduction) avec  pour objectif d’améliorer la résistance des communautés pauvres aux désastres dans la région de Barguna. Le projet a été fondé par le gouvernement d’espagne (AECID), ACF et avec l’association locale Sangram.

Restez informés de nos dernières nouvelles

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'Action contre la Faim.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.