Faire un don

Votre navigateur internet n'est pas à jour.

Si vous souhaitez visionnez correctement le site d'Action contre la Faim, mettez à jour votre navigateur.
Trouvez la liste des dernières versions des navigateurs pris en charge ci-dessous.

article_plh_270313-1.jpg

À la Une

Massacre de 17 humanitaires au Sri Lanka

ouverture d'une enquête internationale

article_plh_270313-1.jpg

[Mise à jour 25/03/2014] La campagne de mobilisation en ligne (Thunderclap) aura rassemblé plus de 300 supporters, autour d’un même hashtag : #ProtectAidWorkers. Merci à celles et ceux qui ont contribué à ce que notre message atteigne simultanément 160.000 personnes. Votre voix a été entendue. 

 

Action contre la Faim se réjouit de l’adoption de la résolution lors de la 25e session du Conseil des droits de l’homme. Après plus de 7 ans de lutte, cette enquête internationale permettra des recherches et conclusions sur le massacre de Muttur.

Le 4 Août 2006, 17 travailleurs humanitaires d’Action contre la Faim étaient brutalement assassinés dans les locaux de l’organisation à Muttur, au nord du Sri Lanka. Ils ont été rassemblés, alignés, mis à genoux puis exécutés. Aucune enquête nationale crédible n’a été menée à ce jour.

Appuyée par la France, l’ouverture d’une enquête internationale, indépendante des autorités sri-lankaises, marque la reconnaissance de la communauté internationale à l’égard des victimes et de leurs familles.

« C’est une grande victoire pour les familles, une grande émotion pour nos équipes et un réel espoir de justice pour nos personnels et toutes les victimes d’exactions et violations des droits humains au Sri Lanka après tant d’années où Action contre la Faim est restée déterminée à réclamer la vérité et la fin de l’impunité. », confirme Serge Breysse directeur du plaidoyer.

Action contre la Faim s’engage à pleinement coopérer avec les instances en charge de l’enquête, mettant à leur disposition toutes les informations dont elle dispose au sujet des assassinats de ses 17 membres. Le soutien de chacun demeure capital.

Il faut mettre fin à l’impunité dont jouissent les meurtriers et responsables impliqués malgré toutes les réticences du gouvernement du Sri Lanka. Le mépris des autorités à l’égard des mécanismes de justice et d’enquête internationales ne doit pas entamer la détermination de la communauté internationale.

 

 

Porte-parole disponible pour interview et réactions


Contacts presse

Karima Zanifi – 01 43 35 82 37 – kzanifi@actioncontrelafaim.org– Urgences et jours fériés : 06 70 01 58 43

www.protegeonsleshumanitaires.org

Restez informés de nos dernières nouvelles

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Politique de confidentialité

J'accepte